SOCIÉTÉ

Il fait trop chaud pour les chevaux à Ostende, mais pas à Bruges

Il fait trop chaud pour les chevaux à Ostende, mais pas à Bruges

À Bruges, une telle mesure n’a pas été prise par les autorités. BELGA

En raison des fortes chaleurs annoncées, les autorités ostendaises ont choisi de suspendre la circulation des calèches dès ce lundi. Mais à Bruges, les chevaux n’auront pas droit à cette faveur.

L’administration communale d’Ostende a décidé de suspendre, en raison de la canicule annoncée, la circulation des calèches touristiques dans la ville balnéaire à partir de lundi et jusqu’à nouvel ordre – contrairement à Bruges, où elles continueront à circuler.

Ostende dispose d’un règlement communal qui interdit totalement la sortie des calèches si la température atteint les 28 °C.

La mesure entrera en vigueur lundi, a déclaré dimanche l’échevine Hina Bhatti à l’agence Belga.

«Aussi longtemps que les températures resteront élevées, les chevaux resteront dans un endroit ombragé, à l’écurie ou dans un champ», a-t-elle ajouté.

À Bruges par contre, pas question de mesure similaire, a indiqué le bourgmestre, Dirk De fauw, qui a reçu de nombreux courriels lui demandant d’interdire la circulation des calèches, tout comme l’échevin du bien-être animal, Mathijs Goderis.

«Nous avons des accords clairs avec les conducteurs de calèches et le règlement de police de la ville est particulièrement strict en ce qui concerne les temps de repos que doivent respecter leurs exploitants», a dit Dirk De fauw.

Ce règlement stipule notamment que les chevaux doivent disposer de suffisamment d’eau, de nourriture et de repos – au moins un jour après une journée de travail. Les conducteurs doivent aussi, en cas de forte chaleur, rouler au pas, a précisé le bourgmestre.