NAMUR

8000 personnes et un sosie de Gims sapé comme jamais à Festinam: ambiance de feu sous grand soleil

Vitaa, Slimane, Maître Gims ou Daddy K: voilà les gros noms que 7000 à 8000 personnes ont pu applaudir à Festinam. Il y aura une 2e édition.

Entre 7000 et 8000 personnes étaient présentes à la première édition du Festinam qui s’est déroulé samedi au parking des casernes à Namur sous une météo estivale.

8000 personnes et un sosie de Gims sapé comme jamais à Festinam: ambiance de feu sous grand soleil
Comme toujours, sapé comme jamais. Jean-Philippe Pickar
Les festivaliers d’un jour ont pu profiter notamment des concerts de Vegedream, Vitaa, Slimane, DJ Daddy K ou encore Gims. Ce dernier était particulièrement attendu. Nous avons d’ailleurs rencontré un sosie de Gims qui attendait avec impatience le tube «Sapé comme jamais». Pour sa plus grande joie et celle de bien d’autres fans, c’est avec ce morceau que Gims a entamé son énorme show. Tous téléphones allumés, les spectateurs, très chauds, ont capté les plus grands moments du Fuego Tour du chanteur aux lunettes noires: Bella, Laisse Tomber, Changer, J’me tire et, pour ceux qui le suivent depuis le début, Désolé et Ma direction (qui ont rappelé aux plus nostalgiques sa période Sexion d’assaut) ainsi que la reprise du chant révolutionnaire Bella Ciao.

Avant lui, Slimane a été particulièrement apprécié également, le public entonnant ses chansons avec entrain. Le Français de 29 ans, ancien coach de The Voice Belgique, tout comme Vitaa, a chanté ses plus grands tubes tels que Paname, Nous deux, Viens on s’aime, Luna et même une reprise des Démons de minuit.

Le très attendu «Je te le donne» en duo avec Vitaa a ravi les fans.

Le DJ ultra-populaire Daddy K a aussi mis le feu, juste avant Gims.

L’organisateur et patron de la société Createvent, Pierre Lucas, annonce d’ores et déjà une deuxième édition en 2020 qui aura également lieu en juin, sur deux jours cette fois, un vendredi et un samedi, et avec une deuxième scène, mais pas au parking des casernes.

Par ailleurs, les secouristes dénombraient en début de soirée une vingtaine d’interventions pour des malaises principalement dus à la chaleur ou à l’abus d’alcool.

+ Le reportage complet est à lire dans L’Avenir Namur de ce 24 juin 2019.