VIDEOS | Les 4 députés de Wallonie picarde ont prêté serment à la Chambre

Une ministre, un député-bourgmestre, une échevine et une conseillère communale de Wallonie picarde ont prêté serment à la Chambre.

Plusieurs parlementaires participaient, ce jeudi matin, aux funérailles du ministre d’État et ex-bourgmestre d’Uccle, Armand De Decker. Ce qui justifiait un (léger) report de l’heure du début de la séance de la Chambre à l’ordre du jour de laquelle figurait, notamment, la prestation de serment des 150 députés fédéraux choisis par les électeurs en mai dernier. Dont quatre venus de «notre» Wallonie Picarde: la Tournaisienne, Marie-Christine Marghem (MR), qui assistait aux funérailles, l’Estaimpuisien, Daniel Senesael (PS), l’autre Tournaisienne, Ludivine Dedonder (PS) et la Frasnoise, Marie-Colline Leroy (Écolo).

La première restera ministre du gouvernenent en affaires courantes tant que le nouveau n’aura pas été installé, tout en siégeant comme parlementaire. L’exercice de ce jeudi n’était pas vraiment une nouveauté pour elle. «C’est la quatrième fois que je prête serment, mais cela reste très émouvant car on prend vraiment conscience dans l’hémicycle que l’on représente tous les citoyens belges…», nous confiait-elle, peu avant la cérémonie.

Pour Daniel Seneasel, l’inamovible député-bourgmestre d’Estaimpuis, c’était aussi la quatrième fois qu’il participait à ce type de cérémonie. «Je suis excité et impatient de reprendre le travail, précisait-il avec l’enthousiasme qu’on lui connaît, avec toujours l’objectif de contribuer à l’élaboration d’une société égalitaire qui place le citoyen au cœur de sa démarche. »

Ludivine Dedonder, elle, a été contrainte de céder son écharpe scabinale (à Laurence Barbaix), son parti n’admettant pas ce type de cumul pour les mandataires de villes de plus de 50 000 habitants. Cette prestation de serment était une grande première pour la jeune Tournaisienne (un peu stressée). «Demain, rien ne s’arrête, tout s’amplifie, nous disait-elle. Mon travail de terrain à Tournai se poursuivra, il sera en outre relayé au plus haut niveau de pouvoir. Je serai aux côtés de ceux qui ont besoin de moi tout comme j’ai besoin d’eux pour me sentir épanouie.» Elle a été tirée au sort pour faire partie de la commission chargée de valider les élections pour l’arrondissement du Hainaut.

 

Enfin, nouvelle dans le giron politique, Marie-Colline Leroy a été élue conseillère à Frasnes lors des communales à la fin 2018 et se voit désormais propulsée députée fédérale. «Franchement, je n’ai pas encore vraiment eu le temps de me rendre compte de la situation, avoue-t-elle, d’autant que ce mercredi encore, je devais faire passer des TFE (NDLR: Marie-Colline enseigne le français aux futur(e)s instituteur–trice-s à la HEH de Mons et Tournai). Ce jeudi, je suis vraiment en vacances. Enfin, si l’on peut dire. Je suis en tout cas totalement disponible…»

Et il en faudra des disponibilités, pour mener à bien le travail qui attend nos quatre parlementaires…

Présent dans les rangs des visiteurs pendant la cérémonie, le bourgmestre de Tournai, Paul-Olivier Delannois, ancien député, était plus stressé que certains parlementaires... La preuve en images:

++ D'autres infos dans les éditions de l'Avenir de ce vendredi 21 juin 2019 ++