Dunkerque: entendre la musique de la mer

Saviez-vous qu’il règne un accord parfait entre la musique et la mer? Pensez à découvrir le Musée portuaire de Dunkerque (France), à 20 km de La Panne (côte belge).

Connaissez-vous la musique de l’eau? Au Vanuatu (un État d’Océanie), certaines femmes chantent en frappant sur la surface de l’eau comme sur la peau d’un tambour. Elles reproduisent en fait les méthodes de pêche d’autrefois: l’onde de choc propagée par l’eau a pour effet de rabattre les poissons vers les pêcheurs.

C’est par cette histoire que démarre l’exposition D’Eau Ré Mi au musée portuaire de Dunkerque, une ville du nord de la France. Cette exposition montre tous les liens possibles entre la mer et la musique. Car, oui, la mer est aussi musicienne. Savez-vous que dans les profondeurs abyssales (immenses), des espèces marines livrent des sons inaudibles à l’oreille humaine?

Sûrement, avez-vous déjà entendu parler des sirènes. En connaissez-vous l’histoire? Et le chant?

Musique et migration

Sur Terre, en 2019, de nombreux peuples sollicitent encore la bienveillance et la générosité de la mer par des chants, des offrandes adressés à une divinité.

Tout au long de l’exposition, on peut enfiler un casque audio, regarder un petit film, réaliser une manipulation. Tout est à portée de mains et d’oreilles, conçu pour aiguiser notre curiosité.

On découvre aussi comment la musique accompagne l’homme dans tous ses déplacements. En traversant l’océan Atlantique, les Européens ont apporté en Amérique la valse et la mazurka. Et il n’y aurait jamais eu de blues, de jazz ou de rock si les cultures africaines n’avaient croisé la route des musiques indiennes, européennes qui se sont entremêlées et enrichies. On sent que la mer a mis en relation des cultures différentes.

Et à bord?

Sur les bateaux, quel rôle joue la musique? À bord, elle donne du courage aux équipages. Sur les navires à voile, au début des années 1900, il est donc de coutume de chanter ensemble pour tous les travaux de force comme le relevage de l’ancre, les changements de bord (de direction) ou lorsqu’il faut hisser les voiles. Sur les navires anglais, il y a même un shantyman qui dirige la manœuvre par son chant qui doit être entraînant, riche d’improvisations et de blagues.

Après toutes ces découvertes, le visiteur est invité à manipuler lui-même des machines sonores expérimentales. Reproduire le bruit du vent, de la mer, des mouettes... Tout cela dessine sur les visages des sourires communicatifs. Quel moment joyeux et riche!

Le sondage de la semaine