BRUXELLES

Vous ne trébucherez plus sur ses pavés irréguliers: l’Îlot Sacré rénové inauguré

La Ville de Bruxelles a inauguré ce 18 juin l’Îlot Sacré réaménagé. Le chantier s’inscrivait dans la continuité des travaux entrepris pour redynamiser et réhabiliter cette zone faisant partie du périmètre UNESCO.

La Ville de Bruxelles a inauguré mardi, avec les habitants et commerçants du quartier, l’Îlot Sacré réaménagé. Le chantier s’inscrivait dans la continuité des travaux entrepris pour redynamiser et réhabiliter cette zone faisant partie du périmètre de protection de la zone UNESCO, autour de la Grand-place.

Le réaménagement s’est étalé sur une année. Certaines voiries, fortement touchées par les dégâts du temps, ont été entièrement rénovées. Il s’agit de la rue des Bouchers, la Petite rue des Bouchers, la rue des Dominicains, la rue d’Une Personne, du Marché aux Peaux, ainsi que des impasses de la Fidélité, de la Tête de Bœuf et du Chapelet.

Afin de conserver une harmonie avec le caractère patrimonial des lieux et en continuité avec les réalisations récentes dans les rues avoisinantes, des pavés belges en grès de Meuse ou de porphyre, caractéristiques des voiries de cette partie de l’Europe, ont remplacé les klinkers en terre cuite. Ceux qui ont été remplacés ont été conservés. Ils seront réutilisés pour d’autres projets.

«Grâce à ces travaux, il redevient agréable de se promener dans ces rues typiques bruxelloises», souligne Ans Persoons, l’échevine de l’Urbanisme et des Espaces publics. «Les piétons ne risquent plus de trébucher sur des pavés irréguliers. C’est aussi une nette amélioration pour les personnes à mobilité réduite».

«L’Îlot Sacré est souvent décrit comme un quartier à “ restaurants pour touristes ”, mais il y a bien plus à y voir et à y vivre. La Ville veut y développer la diversité des fonctions et en faire un quartier convivial, notamment avec la réhabilitation de logements. «Le projet Îlot 1696 qui compte 12 logements et 6 commerces entre la rue Marché aux Herbes et la Petite rue des Bouchers a ainsi été inauguré début juin et le projet Square Sacré a réhabilité fin 2018 une quarantaine de logements avec des commerces à affecter en rez-de-chaussée. La réhabilitation d’une cinquantaine de logements et de deux commerces est également en cours rue de l’Écuyer.

«Le réaménagement des rues de l’Îlot Sacré est une opportunité permettant d’innover et d’attirer de nouveaux types d’horeca», ajoute Fabian Maingain, échevin des Affaires économiques.

L’Îlot Sacré a été créé en 1960 à la suite d’un arrêté royal visant à protéger la zone proche de la Grand-Place des projets urbanistiques de modernisation.