La direction de BAT entérine l’accord social: 39 emplois supprimés à Molenbeek

La direction de BAT entérine l’accord social: 39 emplois supprimés à Molenbeek

- Reporters / DPA

La direction de British American Tobacco (BAT) a entériné mardi l’accord social conclu début juin avec les syndicats après sa décision de fermer son centre de coordination de Molenbeek et de supprimer 39 emplois en conséquence.

Cette fermeture ne signifie absolument pas que la société a l’intention de se retirer du marché belge, souligne l’entreprise.

Début février, la direction de BAT avait fait part de son intention de fermer le centre de coordination de Molenbeek. L’activité devrait être centralisée en Roumanie. Cette fermeture entraînerait la perte de 39 emplois.

Un accord social avait ensuite été élaboré le 4 juin dernier pour les employés de BAT concernés par la fermeture de ce centre. Le texte prévoit notamment une indemnité de départ plus élevée que le seuil légal et une prime de départ liée aux années d’ancienneté.

Selon les syndicats, quelques postes pouvaient encore être sauvés. La direction a cependant finalement entériné mardi l’accord social, validant les 39 suppressions d’emplois. Le centre de coordination, qui regroupait surtout des services financiers et RH, fermera, lui, prochainement ses portes définitivement, précise-t-elle.

Cela ne signifie toutefois absolument pas que la société a l’intention de se retirer du marché belge, affirme-t-elle. «Nous allons continuer à investir dans nos effectifs, au cours des prochaines années, afin d’encadrer au mieux l’importante transformation que subit notre secteur actuellement», dit-elle, évoquant une fabrication davantage axée sur les vaporisateurs de tabac et les inhalateurs (comme la cigarette électronique).