WANZE

Michael Neerdael soupçonné d’avoir détourné 3 millions

Michael Neerdael soupçonné d’avoir détourné 3 millions

Michaël Neerdael se montrait très ambitieux parlant même de racheter le Standard. Heymans

Le prévenu et ses complices doivent répondre de septante-deux préventions d’escroqueries et de blanchiment d’argent

Michaël Neerdael, un habitant de Wanze âgé de 33 ans, est poursuivi devant le tribunal correctionnel de Liège avec huit autres inculpés pour 72 préventions d’escroqueries, de faux, usage de faux, abus de confiance, détournements et blanchiment d’argent. En tout, il aurait détourné trois millions d’euros à des victimes principalement dans la région hutoise.

Selon le parquet, il a commis ces faits entre 2011 et 2015, à travers des placements hasardeux et en aurait profité pour détourner l’argent des victimes. Il a proposé des projets immobiliers, des prêts, mais aussi des achats et des ventes de diamants. Il avait déclaré vouloir racheter le Standard de Liège pour la somme de 1,5 million d’euros et assurer la présidence du club de Amay.

Devant le tribunal, le prévenu a minimisé. «Je pense que les projets étaient là et bien étudiés, mais je n’ai pas bien géré les choses. Les banques m’ont aussi fermé les portes.»

À la demande de la présidente, il a évoqué sa situation financière. «Tant que les sociétés ne sont pas toutes mises en faillite, je suis considéré comme indépendant à temps plein. C’est donc un peu difficile. J’avais un peu droit au CPAS, mais comme je suis multi-propriétaire, ils ne versent plus. Je n’ai plus droit au chômage.» Deux autres audiences ont été prévues pour terminer ce dossier en janvier 2020.