JEUX VIDÉO

Le nouveau jeu mobile Mario interdit en Belgique

La peur des poursuites légales pousse Nintendo à la plus grande prudence sur notre territoire.

C’est la nouvelle ludique du jour. Nintendo libérera l’application mobile Dr. Mario World le mercredi 10 juillet. Sur l’App Store (iPhone, iPad) et le Google Play (Android). Dans le monde entier. Ou presque

Il faut en prendre l’habitude. L’éditeur japonais refuse de distribuer sur notre territoire sa nouvelle «appli». En cause: «une situation ambiguë concernant certaines méthodes de monétisation dans les jeux en Belgique.» Décryptage.

Très attendue, cette nouvelle version du bon vieux casse-tête de la Game Boy (1990) sera disponible gratuitement en première intention.

Plus spécifiquement, Dr. Mario World sera un «free to play» (gratuit à jouer). Il sera possible de jouer sans débourser le moindre euro, à condition d’accepter que votre progression soit modérée, voire bridée.

Le nouveau jeu mobile Mario interdit en Belgique
Née en 1990 sur Game Boy, la franchise Dr. Mario sera bientôt de retour sur smartphone et tablette. Internet

Comme tout bon «free to play» qui se respecte, Dr. Mario World vous invitera à investir une poignée d’euros dans des pochettes-surprises virtuelles gorgées de bonus aléatoires. Des bonus dispensables, mais susceptible d’accélérer votre progression.

C’est ce qu’on appelle dans le jargon du jeu vidéo des «loot boxes». Or la «loot box» est dans le collimateur de notre Commission des jeux de hasard.

 

 

Dans une chasse aux sorcières un brin surréaliste et idéaliste, la Commission traque les jeux vidéo qui font appel à ce mécanisme. Avec succès. Cette politique intransigeante a déjà fait plier de grands éditeurs, qui ont retiré exclusivement pour la Belgique leurs systèmes de «loot boxes».

Exemples: Electronic Arts avec FIFA, Blizzard avec Overwatch, Psyonix avec Rocket League

La «loot box» est payante et son contenu est étroitement lié au hasard. Ce qui en fait ipso facto un jeu de hasard, tranche la Commission des jeux de hasard, soucieuse dans son argumentation de protéger les «joueurs» et les «groupes vulnérables comme les mineurs d’âge en particulier.»

À l’image de Nintendo, certains éditeurs adoptent une position plus radicale, en euthanasiant ou refusant d’adapter leurs jeux mobiles incriminés.

C’est ainsi que deux jeux mobiles Nintendo seront désactivés chez nous dès le 27 août 2019, Animal Crossing: Pocket Camp et Fire Emblem Heroes.

Le nouveau jeu mobile Mario interdit en Belgique
Susceptible d’être ciblé par notre Commission des jeux de hasard, le jeu mobile Fire Emblem Heroes sera désactivé par Nintendo le 27 août. Internet

Le père de Mario est limpide. «(…) les futurs titres Nintendo utilisant des méthodes de monétisation similaires ne seront pas lancés en Belgique.»

La prochaine victime sera «le» jeu mobile de l’année 2019: Mario Kart Tour.

L’édition mobile et «free to play» du célèbre jeu de course arrivera cet été sur smartphone et tablette. Hélas pas en Belgique.