BELGIQUE

Famille ouïghoure livrée à la Chine: Écolo demande des mesures urgentes

Famille ouïghoure livrée à la Chine: Écolo demande des mesures urgentes

Photo d’illustration AFP

Écolo a appuyé lundi la demande d’Amnesty International pour qu’une enquête interne soit menée au sein du SPF Affaires étrangères pour faire toute la lumière sur ce qui s’est passé à l’ambassade de Belgique après qu’une famille de la minorité musulmane ouïghoure, persécutée en Chine, a été livrée à la police.

Les verts demandent à savoir ce que sont devenus la mère et ses enfants. Les écologistes interpelleront également dès que possible le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders pour savoir qui a pris cette décision de livrer la famille à la police chinoise, et surtout, pour réclamer que soient prises des mesures urgentes pour retrouver et mettre cette famille en sécurité.

Pour Samuel Cogolati, chercheur en droit international à la KU Leuven, récemment élu député Écolo la Chambre, «un tel refoulement constitue à première vue une violation de l’article 3 de la Convention européenne des droits de l’homme et de l’article 33 de la Convention de Genève».

De son côté, Saskia Bricmont, nouvelle élue Écolo au Parlement européen, demandera aussi des comptes à la Belgique sur la scène européenne. «Il en va de l’image de la Belgique, qui est aujourd’hui condamnée dans toute la presse internationale. La Belgique est membre du Conseil de Sécurité de l’ONU et se doit de faire de la protection des droits humains et de la Convention de Genève une priorité, y compris dans ses ambassades à l’étranger. Nous interpellerons dès lors la Haute représentante de l’Union Européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Madame Mogherini, quant à la détérioration de la situation des droits Humains, civils et politiques en Chine et au suivi donné par l’UE», a-t-elle indiqué.

Un diplomate ira dans le Xinjiang ce mardi

Un diplomate belge partira mardi dans la province chinoise du Xinjiang pour s’assurer de la situation de la famille ouïghoure qui s’était présentée le 28 mai à l’ambassade à Pékin, a indiqué lundi le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, à l’Agence Belga. L’ambassadeur rencontrera quant à lui, également mardi, le directeur des Affaires consulaires chinoises afin que cette famille puisse recevoir les passeports qui lui permettront de quitter la Chine.