JUDICIAIRE

Assassinat de Valentin: la défense de Loïck Masson sollicite une peine inférieure à 30 ans de prison

Assassinat de Valentin: la défense de Loïck Masson sollicite une peine inférieure à 30 ans de prison

S’il a été reconnu coupable par la cour d’assises de Liège de l’assassinat de Valentin Vermeesch, le chef d’accusation de viol n’a pas été retenu contre Loïck Masson. BELGA

Les avocats de Loïck Masson (23 ans) ont plaidé devant la cour d’assises de Liège pour une peine sous les 30 ans de prison, «pour qu’il puisse demander plus vite l’accès à un régime de faveur». L’avocat général a requis en matinée une peine qui ne soit pas inférieure à 30 ans de prison.

Mes Nathan Mallants et Arnaud Jaminon, avocats de Loïck Masson (23 ans), ont plaidé lundi après-midi devant la cour d’assises de Liège pour une peine sous les 30 ans de prison, «pour qu’il puisse demander plus vite l’accès à un régime de faveur». L’avocat général a requis en matinée une peine qui ne soit pas inférieure à 30 ans de prison.

S’il a été reconnu coupable par la cour d’assises de Liège de l’assassinat de Valentin Vermeesch, le chef d’accusation de viol n’a pas été retenu contre Loïck Masson, contrairement aux quatre autres accusés, a insisté Me Mallants. «Vous devrez en tenir compte» au moment d’établir la peine, a-t-il dit aux jurés.

Ses avocats ont également rappelé la violence subie de son père étant enfant, ainsi que les qualificatifs utilisés par plusieurs témoins de moralité: «serviable, aimable, gentil, compatissant».

Loïck Masson était «rejeté par tout le monde», a encore plaidé Me Mallants. Alors qu’il a «gagné le droit de vivre» après avoir surmonté un cancer à l’âge de 18 ans, «il ne sait pas quoi en faire» et il y a en lui une forte capacité «d’autodépréciation». «Je ne vois pas comment on peut lui reprocher de s’inventer sur Facebook une vie dans laquelle il se passe quelque chose, dès lors qu’on lui refuse de vivre la sienne.» L’accusé est «prisonnier de son enfance, de son handicap et de son isolement social».

Le soir des faits, Loïck Masson est resté jusqu’au bout. «Pour la première fois, il est accepté dans un groupe sans en être le bouc émissaire. Il a trouvé sa place. Mais dans quel groupe: trois psychopathes, deux diagnostiqués comme tel et un qui agit comme effet miroir! C’est là tout le cynisme de cette situation, c’est que c’est dans pareilles circonstances.»

«Loïck a objectivement un retard mental, il touche des allocations»

Pour Me Jaminon, le jury doit effectivement tenir compte de circonstances atténuantes, dont le fait qu’il admet sa vulnérabilité. «Et contrairement à ce que dit l’avocat général, je ne crois pas qu’il en joue. Loïck a objectivement un retard mental, il touche des allocations. Cela le place dans une position différente des autres.»

L’avocat a également rappelé que l’accusé avait été déclaré coupable «par abstention», et qu’il faudrait également en tenir compte. De plus, Loïck Masson ne présente selon ses conseils par de risque de récidive. «Il joue les caïds sur internet mais sa personnalité n’est pas figée dans le temps et va encore évoluer, j’en suis sûr, favorablement.»

Les dernières plaidoiries sur la peine, par les avocats de Killian Wilmet, sont prévues ce mardi matin, avant de laisser une dernière fois la parole aux accusés avant les délibérations.