23 Gilets jaunes arrêtés à Liège

(illustration) Photo News

Un rassemblement de Gilets jaunes s’est transformé en tension avec la police, samedi à Liège. Quelque vingt-trois personnes ont été arrêtées administrativement.

Le rassemblement organisé par des Gilets jaunes samedi après-midi à Liège a pris une mauvaise tournure. Une cinquantaine de personnes étaient réunies sur l’esplanade Saint-Léonard. En accord avec la police, il était prévu de ne pas former de cortège, mais bien de rester sur l’esplanade.

Aux alentours de 15 h, selon la police de Liège, «une vingtaine de personnes ont bravé l’interdiction et décidé de former un cortège en refusant de respecter les injonctions des policiers». Selon la police, plusieurs d’entre eux se sont montrés agressifs. Du côté des Gilets jaunes, on dénonce plutôt une agressivité dans le chef des policiers.

Toujours est-il que vingt-trois personnes ont été arrêtées administrativement. Parmi elles se trouvait «Max-le-Belge», selon nos confrères de Sudpresse, qui rappellent que celui-ci avait été condamné heures plus tôt par le tribunal correctionnel de Liège pour outrage à agents.

Parmi les personnes arrêtées, sept sont liégeois, les autres venant de Nassogne, Charleroi, Marche-en-Famenne, Schaerbeek, Bruxelles, Andenne, Fontaine-l’Évêque ou encore Waterloo, toujours selon la police. Deux personnes ont demandé à être conduites à l’hôpital, l’une pour une douleur au pied, l’autre pour un malaise.

Dans la soirée de samedi, onze personnes étaient déjà libérées, les autres devant l’être dans les 12 heures qui ont suivi l’arrestation.