Créé à Namur en 1982, sur l’initiative notamment de Bénédicte Dujardin, actuelle directrice, le Centre de créativité musicale Jolies Notes compte, depuis plusieurs années déjà, au nombre de ces acteurs culturels qui contribuent à forger la renommée de la capitale wallonne.

Ayant pour objectif de permettre à de nombreux jeunes, issus de tous les milieux sociaux, de bénéficier d’une pratique musicale collective, créative et encadrée par des musiciens enthousiastes et passionnés, l’association met tout en œuvre afin d’initier des projets musicaux novateurs, mais également des actions de sensibilisation et de médiation culturelle. Pour ce faire, comme le souligne Bénédicte Dujardin, «le Centre privilégie un travail de terrain ouvert à tous les styles musicaux, à la connaissance du patrimoine, aux pratiques musicales contemporaines, à l’informatique et aux nouvelles technologies.» Le Centre partage aussi sa démarche pédagogique créative avec le secteur de l’enseignement et le monde associatif, en région namuroise, bien évidemment, ainsi qu’au niveau de la province de Namur, voire au-delà. Si les activités proposées par les Jolies Notes sont pour le moins variées, allant des ateliers musicaux pour enfants et ados, aux stages durant les congés scolaires, en passant par des formations pour enseignants, celles-ci visent avant tout à permettre à tout un chacun de s’épanouir grâce à la musique. «Aux Jolies Notes, précise Bénédicte Dujardin, on soutient l’idée que tout individu a le droit de pouvoir s’exprimer par la musique. Le chant, le rythme, les instruments deviennent prétextes à une éducation globale valorisant l’écoute, la concentration, le respect mutuel, le partage et l’épanouissement de chacun.» «Fableries», la dernière création des Jolies Notes, en est la preuve, si besoin en était encore.

www.joliesnotes.be