Depuis que Cyrille était tout petit, la ferme familiale consistait en un élevage intensif de vaches laitières. La production de viande était assurée par les vaches allaitantes de race Blanc Bleu Belge.

La production laitière était une fierté: la centaine de vaches était traite trois fois par jour pour augmenter la quantité de lait tiré. La crise agricole de 2009 et la dépendance envers les fournisseurs d’aliments ont obligé la ferme à se donner de nouveaux objectifs. Ce sont les chèvres et les brebis qui sont arrivées les premières à la ferme. En même temps, une réflexion a poussé les exploitants à se convertir au bio. Cyrille et sa maman Marie-Claire, obtiendront leur certification en 2012. Le travail y est effectué différemment: les vaches ne sont traites qu’une seule fois par jour, pour la tranquillité de leurs animaux et par la même occasion profiter d’un lait plus riche et plus concentré et proposer des produits au goût plus authentique.

L’organisation des cultures a aussi été revue: outre le fourrage et la paille, pois, luzerne, trèfle, permettent de faire l’impasse sur les tourteaux et autres compléments à la composition pas toujours certaine. La Ferme de Stée maîtrise à présent l’entièreté de la chaîne de production de produits laitiers bio, depuis l’alimentation du bétail jusqu’à la vente. Au-delà de ces produits laitiers, la ferme propose aussi des œufs, confitures, légumes, viandes et charcuteries diverses. Depuis cette année, une boucherie à la ferme est venue étoffer la diversification: bœuf, veau, agneau, porc, volaille, en certification BIO. Le succès est tel qu’à présent Valentin et Baptiste sont venus prêter main-forte à leur frère et à leur maman. «C’est la fierté du changement car nous avons pu installer les jeunes».

Ferme de Stée – rue de Stée 61 – 0498 43 95 44 Ferme ouverte les 22 & 23 juin