Fin 2018, un nouveau collectif a vu le jour à Huy. Son nom? Les Marie-Claire. Son objectif? Faire revivre les années ‘30 et ‘40 à travers les femmes.

Derrière ce projet, on retrouve Frédéric Dubois. «C’est un projet que je voulais mettre en place puis longtemps mais je n’en avais pas eu l’occasion jusqu’ici », explique-t-il. «Je suis un passionné de l’histoire en général. Et j’ai un faible pour cette période des années ‘30 et ‘40. L’idée avec ce collectif est aussi de supprimer les clichés que l’on peut parfois avoir sur cette époque avec des vêtements tristes ou des chansons ringardes. En fait, c’était tout le contraire.» Le nom du collectif s’inspire, lui, directement du célèbre magazine féminin. «Le magazine «Marie-Claire est sorti en 1937 et il se voulait très moderne pour l’époque. »

Aujourd’hui, ils sont une quinzaine à faire partie des «Marie-Claire». «Et nous recrutons toujours », précise Frédéric. La majorité est constituée des femmes bien sûr mais il y aussi deux hommes. «Le groupe est aussi ouvert aux messieurs. L’idée, c’est d’avoir un quart d’hommes et trois quarts de femmes. »

Pour faire revivre les années ‘30 et ‘40, le collectif passe donc par diverses formes artistiques: la musique, le théâtre, le cinéma,… «Nous avons notamment réalisé notre premier court-métrage qui recrée des scènes de cette époque-là. »

Les «Marie-Claire» participent aussi à des événements publics comme des festivals vintages. Le collectif hutois a également plusieurs projets en préparation. Une chaîne Youtube d’abord où ils posteront le court-métrage et des petites vidéos recréant des scènes de vie de l’époque ou des chansons.

«Nous avons également une pièce de théâtre en préparation et une exposition vivante avec des vêtements d’époque.»

lesmarieclaire.book.fr