FOOTBALL

La femme de Dries Mertens l’a convaincu de rester en Italie: «Un an en Chine, ça peut tout ruiner»

La femme de Dries Mertens l’a convaincu de rester en Italie: «Un an en Chine, ça peut tout ruiner»

Dries Mertens et Kat Kerkhofs. Instagram

Peu emballée par un éventuel transfert de son mari en Chine, la femme de Dries Mertens a convaincu le Diable rouge de rester à Naples.

Si Dries Mertens reste à Naples, ce n’est pas seulement pour battre le record de buts du Slovène Marek Hamsik. C’est peut-être aussi en grande partie grâce à sa femme. L’année dernière, le Diable rouge avait en effet reçu une offre lucrative venant du club chinois de Tianjin Quanjian, où évoluait Axel Witsel entre 2017 et 2018, mais Kat Kerkhofs l’a convaincu de rester sur les rives italiennes.

«Dries m’a dit: ‘On sacrifierait un ou deux ans de notre vie mais nos petits-enfants seraient en sécurité à vie.’ Je lui ai répondu que nos petits-enfants devraient de toute façon travailler et qu’un an ou deux, ce n’était pas rien. Je ne pense pas que nous puissions être heureux en Chine, nous avons besoin d’une certaine vie sociale, du soleil et des terrasses. Un an, c’est beaucoup et ça peut tout ruiner, même si je n’ai rien contre ceux qui font ce choix. Pour l’instant, c’est moi qui gagne les discussions à ce sujet», a déclaré la WAG de l’attaquant belge au journal Humo.

Voir cette publication sur Instagram

Only good vibes

Une publication partagée par Dries Mertens (@driesmertens) le

«

Emmène-moi en Arabie-Saoudite et j’irais immédiatement en prison

»

En couple avec le joueur de 32 ans depuis leur adolescence, Kat Kerkhofs a également abordé la question des riches clubs du Moyen-Orient, où son mari était également cité par les rumeurs de transfert. «L’Arabie Saoudite me pose problème pour des raisons éthiques. Emmène-moi là-bas et j’irais immédiatement en prison. Je sortirais sans méfiance avec les épaules nues et un cocktail en main», a lancé avec humour la bekende Vlaming à propos de ce pays où les droits des femmes sont quotidiennement bafoués.

La jeune femme de 30 ans, active à la télévision flamande, conclut par un message à l’adresse des clubs européens. «Ce n’est pas une invitation pour les clubs qui voudraient offrir plus d’argent. Restez à l’écart avec vos montants généreux!»

Voir cette publication sur Instagram

Who farted? #tbt

Une publication partagée par Kat Kerkhofs (@katkerkhofs) le