ÉLECTIONS

«Hedebouw Show», «Staline» «politburo»… Elio Di Rupo allume le PTB mais maintient l’invitation

«Hedebouw Show», «Staline» «politburo»… Elio Di Rupo allume le PTB mais maintient l’invitation

Photo News/Philip Reynaers & Didier Lebrun

Le PS avait invité ce jeudi le PTB à un nouveau tour de négociations. Mais sur La Première, Elio Di Rupo a allumé Raoul Hedebouw et son parti. Ce dernier n’a pas manqué de réagir.

 

 

Ce jeudi, le parti socialiste avait invité le PTB au Parlement de Wallonie «pour débattre d’un programme de gauche en Wallonie», comme l’avait expliqué mardi soir Paul Magnette. Une invitation à laquelle ne voulait pas répondre le PTB estimant «avoir déjà fait le tour de tous les points avec le PS».

 

 

S’il y avait encore une petite possibilité d’une rencontre, celle-ci a dû s’évaporer ce jeudi matin. Invité sur La Première, Elio Di Rupo a largement tapé sur le PTB. Pour un peu, on aurait pu imaginer que le président du PS avait une liste de mots à placer pour se fâcher avec le PTB.

La première attaque à viser Raoul Hedebouw:

 

 

Des propos qui font écho aux critiques de Paul Magnette ce mardi:

 

 

Parmi les autres éléments de langage, Elio Di Rupo a notamment fait référence à «Staline» ou encore au «politburo» (le bureau politique qui dirigeait tout lors de l’URSS.

 

 

S’il voulait être certain de mettre un terme aux négociations, en rejetant la faute sur le PTB, le président du PS n’aurait pas fait mieux.

La réaction du PTB n’a évidemment pas tardé. Logique.