POLITIQUE

Décès d’Armand De Decker: les hommages se multiplient

Décès d’Armand De Decker: les hommages se multiplient

Belga

Le libéral Armand De Decker est décédé mercredi, à l’âge de 70 ans, après une carrière à divers échelons politiques belges. Plusieurs personnalités politiques lui ont rendu hommage.

Charles Michel (MR)

Armand De Decker, a «toujours défendu avec conviction et élégance, les valeurs libérales», a affirmé le président du MR Charles Michel, après l’annonce du décès du ministre d’État libéral, survenu mercredi.

«J’apprends avec tristesse le décès d’Armand De Decker. Personnalité engagée, ayant exercé de nombreuses responsabilités politiques, il a toujours défendu avec conviction et élégance les valeurs libérales lors de ses combats politiques. Je présente mes plus sincères condoléances à son épouse, Jacqueline, à son frère Jacques, et à l’ensemble de ses proches», a dit Charles Michel.

Françoise Schepmans (MR)

La députée bruxelloise et ancienne bourgmestre de Molenbeek, Françoise Schepmans (MR), a fait part mercredi soir de sa tristesse à l’annonce du décès du ministre d’État libéral, Armand De Decker.

«J’apprends avec tristesse le décès d’Armand De Decker. Président du Sénat, bourgmestre et surtout un Bruxellois qui aimait et défendait sa Région», a communiqué l’ex-bourgmestre de la commune bruxelloise.

Philippe Close (PS)

«C’est un amoureux de Bruxelles et un défenseur sans relâche de la Belgique qui vient de disparaître», a réagi mercredi soir le bourgmestre de la ville de Bruxelles, Philippe Close (PS) à l’annonce du décès du Ministre d’État Armand De Decker (MR), ancien bourgmestre d’Uccle et ancien président du Sénat.

«Apprenant le décès d’Armand De Decker, je veux d’abord transmettre toutes mes condoléances et pensées chaleureuses à son épouse Jacqueline Rousseau. Je pense à elle dans cette épreuve», a ajouté le mayeur bruxellois.

Boris Dilliès (MR)

«La famille libérale a perdu ce 12 juin l’une de ses grandes figures… La Belgique, elle, perd un homme d’État à l’intelligence remarquable, une personnalité reconnue pour son attachement au pays. Un serviteur de l’État nommé en 2007 en tant que réconciliateur royal avec Herman Van Rompuy», a affirmé Boris Dilliès.

«Durant sa décennie mayorale, le bien-être des Ucclois a occupé une place centrale. Son attachement à la sécurité, combat de tous les instants, a permis de faire d’Uccle un lieu sûr, faisant baisser le taux de criminalité au seuil le plus bas de la Région bruxelloise. Visionnaire, Armand De Decker fut également à l’origine du choix de l’aménagement du bâtiment qui abrite l’actuel parlement bruxellois, mais aussi de la future administration communale d’Uccle qui regroupera prochainement tous les services au citoyen», a commenté l’actuel bourgmestre MR de cette commune du sud de la capitale.

M. Dilliès a également rendu hommage au rôle qu’a joué Armand De Decker dans son propre parcours politique, en «n’hésitant pas à confier des responsabilités aux jeunes dont il aimait d’être entouré et qu’il conseillait sans les étouffer». «Sa grande tolérance à l’égard des personnes et sa capacité d’obtenir le consensus lui ont toujours valu énormément de respect de l’opposition», a-t-il encore dit.

Didier Reynders (MR)

Le vice-premier ministre MR Didier Reynders a rendu hommage jeudi à l’ex-président du Sénat.

«Un ami s’en est allé. Armand De Decker a incarné une certaine idée de la Belgique et de Bruxelles», a réagi Didier Reynders dont il a été un administré ucclois. «Libéral, européen et atlantiste, il a été un grand président du Sénat et un bourgmestre engagé pour Uccle», a-t-il précisé sur Twitter, adressant ses condoléances à son épouse et à ses proches.

Le député européen Olivier Chastel, ancien président du MR, a également rendu hommage à la personnalité de M. De Decker, un «homme d’Etat», qui aura marqué la vie du Sénat «auquel il était très attaché comme symbole de l’union de notre pays».

Charles Picqué (PS)

L’ex-ministre-président bruxellois Charles Picqué (PS), qui fut par ailleurs jusqu’il y a peu encore, le président du parlement bruxellois, a salué jeudi le rôle joué par Armand De Decker pour assurer la pacification des relations communautaires à Bruxelles et la stabilité de la Région bruxelloise naissante.

«J’ai appris avec tristesse la disparition d’Armand De Decker. Je salue le rôle qu’il a joué pour assurer la pacification des relations communautaires à Bruxelles et la stabilité de notre région naissante», a commenté M. Picqué.

Celui-ci a également mis en exergue «la profonde aversion des extrêmes et l’attachement sincère» d’Armand De Decker à la Belgique et à son histoire.

«Je tiens aussi à souligner la parfaite correction de l’adversaire politique avec lequel j’avais noué des relations personnelles empreintes de respect et d’amitié», a encore dit l’ex-chef de file socialiste de la Région bruxelloise.

Emmanuel De Bock (DéFI)

Armand De Decker, ancien maïeur d’Uccle décédé mercredi soir, était «un excellent bourgmestre, qui savait écouter et mettait un point d’honneur à faire en sorte que chacun, membre de la majorité ou de l’opposition, puisse exprimer au conseil communal son point de vue dans le respect mutuel», a fait valoir Emmanuel De Bock, chef de groupe DéFI au Conseil communal d’Uccle, en présentant ses condoléances.

Le député bruxellois Emmanuel De Bock a encore rendu hommage à «un grand serviteur de l’État et une personnalité importante de la vie politique belge». Il précise avoir eu «le plaisir de travailler à Uccle avec lui lorsqu’on a constitué la majorité MR-FDF en 2006 avec Claude Desmedt et Joëlle Maison jusqu’en 2018».

Armand De Decker était «un homme qui n’a jamais renié aucune de ses amitiés malgré les épreuves qu’il traversait ces derniers mois», souligne encore l’élu DéFI.

Jean-Charles Luperto (PS)

Le parlementaire wallon Jean-Charles Luperto (PS) a aussi fait part de sa «sincère estime pour Armand de Decker», présentant ses condoléances à ses proches. «Mes condoléances aussi à la famille libérale dont il était issu», a ajouté l’élu socialiste.

Gautier Calomne (MR)

L’élu ixellois Gautier Calomne a aussi rendu hommage sur le réseau Twitter à «une figure marquante de la vie politique belge et du libéralisme bruxellois». Il présente ses condoléances à la famille de M. De Decker.