CYCLISME

Wout Poels sur la chute de Froome: «Quand Chris est tombé, j’étais en état de choc. Ce n’était pas beau à voir»

Le coureur néerlandais du Team Ineos, Wout Poels, était en compagnie de Chris Froome ce mercredi matin lorsque le quadruple vainqueur du Tour de France a lourdement chuté en reconnaissance du contre-la-montre du Critérium du Dauphiné à Roanne.

+ À LIRE AUSSI | Chris Froome souffre de fractures au fémur, au coude et aux côtes

Wout Poels était en compagnie de Chris Froome ce mercredi matin lorsque le quadruple vainqueur du Tour de France a lourdement chuté en reconnaissance du contre-la-montre du Critérium du Dauphiné à Roanne. «En course on assiste souvent à des chutes mais quand Chris est tombé, j’étais en état de choc. Ce n’était pas beau à voir», a expliqué le coureur néerlandais du Team Ineos.

«Nous roulions à 65 km/h», a témoigné Poels. «Après la montée, nous avions entamé la descente et j’étais dans sa roue. Il y a eu un coup de vent qui a emporté la roue avant de Chris et il a percuté le sol violemment. L’impact a été très fort. Quand on roule à ces vitesses-là et que l’on chute, on connaît les conséquences.»

«Je n’ai pas vu quand ils l’ont emmené en ambulance», a poursuivi Poels. «Les voitures de notre équipe nous suivaient et une ambulance était également présente dans les environs. J’ai attendu sur place mais je n’avais pas envie d’aller le voir au sol. Je savais qu’il était entre de bonnes mains, que l’on s’occupait bien de lui et que je ne pouvais pas faire grand-chose pour lui.»

Comme l’a confirmé le manager du Team Ineos Dave Brailsford, Chris Froome ne prendra pas part au prochain Tour de France. Un coup dur pour l’équipe britannique. «Chris est un des leaders de l’équipe, nous nous présenterons donc avec un leader de moins. Espérons qu’il revienne plus fort», a commenté Poels.

+ Tour de France: le forfait de Chris Froome «change la donne»

+ L’année noire de Chris Froome

Wout Poels sur la chute de Froome: «Quand Chris est tombé, j’étais en état de choc. Ce n’était pas beau à voir»
- AFP