CHARLEROI

Quatre personnes inculpées de tentative d’assassinat à Châtelineau

Quatre personnes inculpées de tentative d’assassinat à Châtelineau

BELGA

La chambre du conseil de Charleroi a confirmé mercredi l’inculpation de quatre personnes dans un dossier de tentative d’assassinat commis à Châtelineau (Châtelet, Hainaut).

Les quatre personnes avaient saboté le véhicule de la victime en sectionnant les câbles de freins, signale le parquet de Charleroi. Quelques jours plus tard, la victime avait reçu deux balles dans la tête dans son appartement.

La nuit du 24 au 25 mai dernier, un homme avait été grièvement blessé par balles dans son appartement de la rue de Gilly à Châtelineau. La victime avait été emmenée d’urgence en milieu hospitalier et a miraculeusement survécu à ce qui semble être une expédition punitive. Le parquet était notamment descendu sur place avec le juge d’instruction. Mais peu d’informations avaient filtré de ce dossier. Le parquet confirmait simplement l’ouverture d’une enquête.

Ce mercredi, quatre inculpations ont été confirmées par la chambre du conseil de Charleroi pour tentative d’assassinat. Les suspects avaient été placés sous mandat d’arrêt. Selon les premières informations, Florence D., ex-compagne de la victime, aurait tout simplement orchestré la mort de ce dernier. La femme nie cependant toute implication. Jessica Q. et son compagnon Jonathan P. sont également suspectés d’avoir contribué à cette tentative d’assassinat, tout comme Steve L. Mais ces trois personnes nient la fusillade mais reconnaissent une participation dans un sabotage orchestré quelques jours avant.

Le parquet de Charleroi précise que cette inculpation n’a aucun lien avec les coups de feu survenus la nuit du 24 au 25 mai dernier. En réalité, les éléments du dossier ont révélé qu’un sabotage sur le véhicule de la victime avait eu lieu quelques jours avant les coups de feu tirés dans l’appartement. Les roues avaient été déboulonnées et les câbles de freins sectionnés. C’est pour ce sabotage que les quatre personnes ont été inculpées. Florence nie également toute participation dans ce dossier. Mais les trois autres suspects reconnaissent notamment avoir reçu de l’argent de sa part pour faire peur à la victime en s’en prenant à son véhicule.