LA LOUVIÈRE

La Louvière: une néophyte pour remplacer l’échevin Michele Di Mattia, élu député wallon

La Louvière: une néophyte pour remplacer l’échevin Michele Di Mattia, élu député wallon

Leslie Leoni devient échevine en charge de la culture, des bibliothèques, du tourisme et du patrimoine classé. PS La Louvière

Leslie Leoni reprend le mandat de Michele di Mattia, élu au parlement wallon.

Suite aux élections du 26 mai, un choix se posait pour le Louviérois Michele di Mattia, élu pour la première fois au parlement wallon: allait-il y siéger ou allait-il privilégier son mandat exécutif d’échevin? Les règles en matière de cumul le contraignaient à choisir un de ses deux mandats.

Assez rapidement, celui-ci a choisi le niveau wallon, laissant vacant son poste d’échevin en charge notamment de la culture. Depuis hier soir l’identité de sa remplaçante est connue: il s’agit de Leslie Leoni.

Elle a été choisie lors d’une assemblée générale tenue par l’union socialiste communale louviéroise, qui de ce fait a accordé sa confiance à une néophyte de la politique.

Active dans le milieu artistique où elle enseigne à Arts2 à Mons, Leslie Leoni s’est fait connaître en créant Brock’n’Roll, une boutique qui s’est donnée pour mission de promouvoir des créations d’artistes dans le domaine de la petite édition, du livre d’artiste, de la gravure, de la reliure, de l’illustration et de tout ce qui touche à l’image imprimée et l’édition limitée.

Ses premiers pas en politique sont récents: elle figure pour la première fois sur une liste électorale en 2018, à l’occasion des élections communales où le PS la place à la quatrième position de sa liste. Elle est élue, mais n’est que douzième de la liste en termes de voix de préférence.

En mai 2019, elle est à nouveau candidate, occupant la place de deuxième suppléante sur la liste PS à la Chambre. Selon l’USC, ce choix «traduit une réelle volonté de renouveau du Parti Socialiste, et qui lui permet de tendre vers la parité et une meilleure représentation des femmes au sein du Collège communal.»

On compte désormais cinq hommes et quatre femmes au sein d’un collège communal qui, sur ces neuf membres, en compte désormais cinq qui siègent pour la première fois au sein de l’organe exécutif.