BELGIQUE

Sous-marin allemand, bombardier américain… ces 5 dernières années, il y a eu 38 découvertes au fond de la mer du Nord

Sous-marin allemand, bombardier américain… ces 5 dernières années, il y a eu 38 découvertes au fond de la mer du Nord

En 2017, c’est ce sous-marin allemand, de la première Guerre mondiale, qui avait été retrouvé au large de la côte belge. BELGA/KURT DESPLENTER

Le gouverneur de Flandre occidentale a reçu au total 38 signalements d’objets découverts dans la mer du Nord ces cinq dernières années. Depuis le 1er juin 2014, le gouverneur est en effet officiellement le «destinataire» du patrimoine subaquatique belge.

Ce patrimoine subaquatique concerne les découvertes réalisées dans les eaux territoriales belges et qui y sont immergées depuis au moins 100 ans. Les épaves de bateaux à la suite de naufrages récents ou encore les câbles et les conduites de gaz ne sont pas inclues dans ce patrimoine.

«La mer du Nord n’est pas seulement l’une des routes maritimes les plus fréquentées, mais elle est aussi un territoire exploité par le secteur de l’énergie, notamment via l’éolien offshore», rappelle le gouverneur Carl Decaluwé. «La construction de Nemo Link, ce projet de câble à haute tension reliant le Royaume-Uni au continent européen, a mis au jour de nombreuses mines qui n’avaient pas explosé ainsi qu’un patrimoine précieux.»

Certaines découvertes sont spectaculaires, dont celle, en 2017, d’un sous-marin allemand UB-29 datant de la Première Guerre mondiale. L’année dernière, un bombardier américain B-17 a aussi été mis au jour.

«En collaboration avec les autorités compétentes, l’objectif est de toujours donner une place appropriée à ces pièces et, dans la mesure du possible, de les confier à des institutions scientifiques», a ajouté le gouverneur. «Ainsi, deux ancres ont été offertes au musée MAS d’Anvers en 2018. Une écoutille et un canon de l’UB-29 ont été confiés au War Heritage Museum de Bruxelles, avec l’accord des autorités allemandes.»

Le nombre de découvertes par an