Ce dimanche, l’école du Ballet du Hainaut a offert son gala annuel au hall des Sports de la Ville de Tournai.

Comme le chantait Lou Reed, dimanche était juste un «perfect day» pour observer les progrès réalisés par les élèves de l’école du Ballet du Hainaut. Et ce n’est pas Jordan Lysen, auteur – encore une fois! – d’une magnifique prestation, qui nous contredira, lui qui a dansé presque tous les tableaux proposés lors du gala de l’établissement dirigé par Christine Verfaille et Jean-Jacques Van Velthem.

Ce – trop long – spectacle (plus de quatre heures!) était offert aux parents et amis dans le hall des sports de la Ville de Tournai dont tous les gradins affichaient complets depuis belle lurette; c’est dire l’engouement pour la danse dans la cité des Cinq Clochers… Il faut savoir que la Maison de la culture est toujours indisponible pour cause de rénovation; ceci explique cela…

«Je suis conscient que c’était trop long, nous a confié Jean-Jacques Van Velthem. Mais quand une discipline vient avec 70 minutes de musique au lieu de 30… Soit à l’avenir on demande de respecter les impératifs de timing, soit on dédouble les journées comme cela s’est déjà fait. Mais là se posera un autre problème: beaucoup de nos élèves sont inscrits en classique et en moderne… Et venir deux fois?»

Lors de cette après-midi dominicale, ceux qui avaient fait le déplacement ont ainsi pu apprécier, pêle-mêle, différents morceaux, certains connus, mais la plupart était des nouveautés de cette année.

L’atelier d’Improve nation dance s’est articulé autour d’un projet s’intitulant «De-Structure» sous la houlette d’Olivia Bertrand. C’est lui qui a ouvert les «hostilités», les élèves dévoilant un extrait d’un projet futur qui doit mélanger une diversité d’arts dont la danse.

L’école du Ballet du Hainaut a conjugué, ensuite, le vocabulaire néoclassique et danse contemporaine, style jazzy et classique oriental, et revue à grand spectacle. Les «Compositions classiques» – la danse classique demeure la base de tout! – ont offert un aperçu de l’univers chorégraphique à travers un panel des créations et reprises de Jean-Jacques Van Velthem les plus emblématiques.

Plusieurs œuvres phares ont ainsi été revisitées offrant des compositions dans lesquelles le corps, la lumière et la musique, parfois trop forte, interagissaient. «Compositions classiques» a dévoilé des chorégraphies de JJVV, Tam Pham, Isabelle Henneton, Jordan Lysen, Florelle Delattre, Laura Dupret et Jennifer Vanaelst.

Pus, Aurore Bernard, Gaëlle Bonchoux, Marie Bonchoux, Océane Boulanger, Laura Dupret, Isabelle Henneton, Inès Jehasse, Jordan Lysen et Tennesie Sygut – les classes de danse moderne hautement appréciées – ont emmené le public dans un voyage au cœur de l’émotion, du rire ou de la peur dans différents tableaux intitulés «Dance of the 7th art».

Enfin, «Feel your style», quant à lui, a permis de découvrir ce que les ateliers de hip-hop et de break proposent, sur des chorégraphies de Mark Buysse, Pauline Fabbrizio, Emma Lecoutre et Abdoul Sy, plus vrai que le vrai Michael Jackson, une sorte d’hommage au «king de la pop» qui a influencé la plupart des danseurs hip-hop.

Créé pour le Tournai Jazz Festival, cette partie du spectacle était «époustouflante», ce qui a amené JJVV à la réclamer pour ce gala. Il a bien fait: le hip-hop a mis le feu!

«Le spectacle réunissait des œuvres de différents chorégraphes qui témoignent de l’infinie diversité de leurs sources d’inspiration et de leur sens de la scène. Le spectateur a été entraîné dans une odyssée où les tableaux s’enchaînaient avec des scénographies totalement différentes. Notre école de danse poursuit ainsi son œuvre de transmission auprès des plus jeunes générations, tout en faisant rayonner une formation fondée sur une longue tradition».

Dimanche, a été officialisé le départ de Caroline Hotekiet en tant que directrice artistique adjointe. Elle reste au Ballet du Hainaut en tant que chorégraphe. Mais des bouleversements au sein du comité, nous aurons l’occasion d’en reparler…

La prochaine fois que le BDH est de sortie, ce sera vendredi prochain, lors du bal du Gouverneur, donné par le Fifty-One de Tournai.

Par ailleurs, les danseurs et danseuses de l’école devront se préparer pour les examens publics de danse qui se dérouleront au studio du Ballet du Hainaut, sis rue des Choraux, le dimanche 23 juin prochain.

069 21 35 54