ÉLECTIONS 2019

Après la mobilité, la partie des informateurs bruxellois se concentre sur l’environnement

Après la mobilité, la partie des informateurs bruxellois se concentre sur l’environnement

Les Diables jouent ce mardi mais Onkelinx et Vervoort sont déjà dans le match dès le matin. Photo News

Onkelinx, Vervoort et Van den Brandt ont encore du pain sur la planche cette semaine. Après avoir terminé leurs consultations hebdomadaires avec la STIB et la SNCB, mais aussi Gracq et Fietsersbond entre autres, ils se lanceront sur l’environnement ce mardi.

Les trois informateurs bruxellois, Laurette Onkelinx (PS), Rudi Vervoort (PS) et Elke Van den Brandt (Groen), ont achevé vendredi leur première semaine complète de consultations en vue de la formation du futur gouvernement de la Région-capitale.

D’autres consultations sont encore prévues mardi et mercredi prochains. On n’en saura pas davantage sur le choix de partenaires potentiels de majorité avant, au plus tôt la fin de la semaine prochaine.

Au programme des huit entretiens de vendredi: le logement, en matinée et la mobilité l’après-midi.

Ont notamment été reçus dans l’après-midi, les CEO de la STIB, de la SNCB et d’Infrabel.

L’entretien avec la direction de la STIB a essentiellement été consacré à la politique de redéploiement de l’offre des réseaux de tram, bus et métro.

En ce qui concerne les chemins de fer belges, il fut question du réseau intra-bruxellois de la SNCB, de la nécessité de sécuriser les gares, de l’accès aux moins valides, et des moyens d’améliorer la coordination de l’offre de l’ensemble des sociétés publiques de transport dans la capitale.

Les cyclistes et «Brussels for zero» reçus

Ont aussi été entendues pour la première fois à ce stade préparatoire en vue de la formation d’une coalition, les organisations représentatives des cyclistes, le Gracq et le Fietsersbond.

Dans leur memorandum transmis aux informateurs, celles-ci demandent notamment la concrétisation du Réseau Express Régional Vélo, la généralisation du 30km/h la mise en place d’un péage urbain, plus de formations à l’usage de la bicyclette et 10.000 emplacements vélo sécurisés.

Les représentants de la plateforme «Brussels for zero» qui militent pour un objectif de 0 tué et 0 blessé grave ont également été reçus.

L’environnement ce mardi

Les dialogues des informateurs bruxellois avec le monde associatif et les acteurs institutionnels seront poursuivis mardi et mercredi.

Seront ainsi reçus, mardi, à partir de 10 heures, les associations et les entreprises publiques en relation avec le climat; à savoir, à 10h00, Inter-Environnement et le BRAL; à 10h30, Vivaqua; à 11h00 Sibelga; et à 11H30, l’asbl coalition-climat.

L’après-midi, aucune consultation n’est prévue en raison de la séance d’installation du parlement régional.

On a appris par ailleurs que les informateurs socialistes francophones ont reçu vendredi, au compte-gouttes, les notes plus affinées des formations politiques rencontrées depuis la fin de la semaine dernière. Ils refusent de s’enfermer dans un calendrier pour faire un choix de partenaires potentiels.

Celui-ci ne devrait pas être fait avant la fin de la semaine prochaine.