XTERRA BELGIQUE

Un Belge s’impose à Namur

Un Belge s’impose à Namur

C’est Yeray Luxem qui a coupé le ruban de la quatrième édition de l’Xterra Belgique. Amandine Gilson

C’est un Belge, Yeray Luxem, qui a succédé à François Carloni, lors de la quatrième édition de l’Xterra Belgique.

Après Kris Kodden en 2016, qui avait profité de l’annulation de la natation pour décrocher la victoire, l’Espagnol champion du monde Ruben Ruzafa en 2017, le Français François Carloni en 2018, c’est à nouveau un Belge qui s’est imposé samedi après-midi sur l’esplanade de la citadelle de Namur. Il n’est pourtant sorti que vingt-troisième de l’eau mais a fourni un gros effort sur deux roues pour rentrer au parc à vélo à la seconde place, juste derrière l’Italien Filippo Rinaldi qui terminera finalement troisième. Arthur Serrières, le Français de vingt-cinq ans, a fait une réelle remontada. Cinquième en posant le vélo, il s’est retrouvé deuxième à l’arrivée avec le meilleur temps en course à pied en poche.

Chez les dames, comme l’année dernière, c’est la Française Morgane Riou qui a été la plus rapide, s’adjugeant la victoire avec près de neuf minutes d’avance.

La guerre du 5 000

Si les pros étaient nombreux cette année, avec pas moins de quarante-trois athlètes élites au départ, les athlètes régionaux n’auraient loupé l’événement pour rien au monde. Une petite guéguerre saine s’est d’ailleurs installée entre les candidats au titre de meilleur Namurois. À ce petit jeu, c’est Sylvain Denis qui l’a emporté. Comme c’est d’ailleurs le cas depuis les débuts de l’Xterra Belgique, l’athlète de Namèche termine troisième amateur, premier de sa catégorie, vingtième au classement scratch et devance Boris Rolin dans ce classement des régionaux. C’est le Soyen Bastien Nicolas qui complète ce podium fictif.

Bien qu’elle vive maintenant à Tubize, Mandy Dammekens a habité suffisamment longtemps à Naninne pour faire partie de la grande famille du 5000. Elle termine en effet cinquième, première non-professionnelle et première de sa catégorie.

Demarcin impressionnant

En matinée, les moins aguerris ou moins entraînés ont pu s’aligner sur l’Xterra Light, une épreuve… allégée. Habituellement, ce sont les athlètes régionaux qui se disputent la victoire. Cette année, c’est un Flamand de vingt-cinq ans, Arthur De Jaegher, qui s’est imposé après avoir mené toute la course.

Sorti trentième en natation, Johan Goubau a, comme à son habitude, bien pédalé mais, surtout, réalisé une très bonne course à pied, ce qui lui a permis de revenir à la seconde place. La surprise et la prouesse du jour reviennent à Théo Demarcin. Fraîchement sacré champion francophone de cross-country dans la catégorie cadets, le Malonnois, qui faisait son premier triathlon, a signé le meilleur chrono sur la partie vélo, pour s’assurer une place sur le podium.

La première dame du light, Lyson Dumont, vient de France et n’a que dix-sept ans. Comme De Jaegher, elle a dominé la course pour s’imposer devant Valérie Vincent et Marie Bailleux.