LIÈGE

Un piano pour un moment de grâce en gare de Liège-Guillemins

Un piano a été installé au cœur de la gare des Guillemins, à Liège, pour le mois de juin. Tout le monde peut en jouer, même les non-musiciens. Nous avons assisté à la prestation de la talentueuse Manon Moemaers.

C’est une initiative de la SNCB qui offre un peu de vie aux gares du pays. Un piano est installé, au beau milieu du passage, pour permettre aux navetteurs qui auraient quelques instants à tuer de jouer un peu de musique. Peu importe que l’on soit néophyte ou musicien expérimenté: l’essentiel est de prendre du plaisir et de le partager.

Après un passage à Louvain et avant de s’en aller vers Tournai, le piano a fait escale en gare de Liège-Guillemins, ce jeudi. Il y restera jusqu’au 27 juin. «Ce n’est pas la première fois qu’il se trouve à Liège. Mais cette fois, nous avons décidé de l’installer non pas à l’entrée, mais au milieu de la gare», explique Elisa Roux, porte-parole de la SNCB.

Bon à savoir: un petit concours est organisé par la SNCB. Les pianistes peuvent se filmer et poster la vidéo sur la page Facebook de la SNCB. Au terme du mois, le/la pianiste qui aura récolté le plus de likes recevra un Rail Pass d’une valeur de 77 euros. Au terme de la saison, le/la pianiste qui aura récolté le plus de like de toutes les gares du pays recevra un piano.

Pour marquer le coup, la pianiste Manon Moemaers, alias MAM, avait été invitée à jouer quelques notes ce jeudi après-midi. Une belle occasion pour les passants de laisser bercer par la musique, dans une gare où le temps s’est suspendu quelques minutes.

 

Manon Moemaers, quel est ce morceau que vous avez joué aux Guillemins?

C’est un de mes morceaux, un de mes préférés. Il s’appelle Liberté et j’aime beaucoup le jouer dans des gares et d’autres lieux publics, justement. Dans mon idéal, j’espère qu’un jour tout le monde se sentira libre, dans le monde.

Mon projet, c’est d’aller dans des pays du monde entier et de jouer ce titre dans des lieux publics. Ce serait à chaque fois filmé et au final, tout se retrouverait dans une vidéo qui délivrerait un message prônant la liberté.

Un piano qui voyage de gare en gare et qui se pose ici aux Guillemins, est-ce une initative qui vous plaît, en tant que pianiste?

Ça me plaît beaucoup parce qu’il règne dans un endroit comme celui-ci une ambiance plus libérée que dans un concert. C’est une situation qui permet à tout le monde d’en profiter… ou d’être libre de ne pas en profiter. On s’arrête ou on ne s’arrête pas, on écoute ou on n’écoute pas.

Surtout, c’est un moyen de passer un bon moment ensemble, même avec des gens complètement inconnues. Cela nous unit, d’une certaine façon. C’est très chouette et très beau.

L’idée qu’un tel instrument soit mis à la disposition de chacun, même des personnes n’ayant jamais touché un piano, vous plaît-elle?

Absolument. D’ailleurs, moi, ça me plaît aussi de regarder de jeunes (ou pas jeunes, d’ailleurs) qui s’essayent au piano. Et qui prennent du plaisir à l’essayer, à le toucher, même s’ils ne sont pas musiciens professionnels ou carrément pas musiciens du tout. C’est surtout ça qui est important: le plaisir.

Infos sur Manon Moemaers: www.pianomam.com