LIÈGE

Comment réagir face à un accident de moto? Cette vidéo vous explique tout

Comment réagir face à un accident de moto? Cette vidéo vous explique tout

La capsule interactive a été tournée dans le tunnel de Pointe, à Liège. Capture sauveunevie.be

Le CHU de Liège a dévoilé le second épisode de «Sauve une vie», une capsule interactive qui plonge le spectateur dans le tunnel de Cointe, alors qu’un grave accident de moto vient de s’y produire. Comment réagir en tant que passant, ambulancier ou urgentiste? Cette vidéo y répond de façon bluffante.

Participez en cliquant sur www.sauveunevie.be

Voici deux ans, le premier épisode de Sauve une vie rencontrait un succès retentissant, à l’échelle internationale. Le scénario mettait alors en scène la critique cinéma Cathy Immelen, victime d’un malaise cardiaque, et le comédien Mathieu Debaty. La formule séduisait beaucoup: cette vidéo interactive permettait à l’internaute de pose lui-même des choix décisifs, dans l’urgence.

Le CHU de Liège remet le couvert avec un second volet intitulé Sortie de route. L’histoire débute par un accident, sous le tunnel de Cointe à Liège, où le tournage s’est effectué en mars dernier. Dans le récit, un motard y a percuté une camionnette. Quelques instants plus tard, trois jeunes femmes – dont l’humoriste Manon Lepomme – débarquent sur les lieux et doivent poser les premiers gestes.

L’internaute peut choisir quel rôle il endosse: passant, ambulancier ou urgentiste. La vidéo s’adresse donc à des publics différents, depuis les automobilistes susceptibles de devoir poser les premiers gestes de secours jusqu’aux médecins du SMUR. Cette structuration du récit permet même, au niveau narratif, de s’immerger dans cette histoire en adoptant trois points de vue différents.

Au fil des secondes, le spectateur doit faire face à des choix: quand appeler les secours? Où placer le triangle de sécurité? Puis-je enlever le casque du motard? Comment évaluer son état?

Au départ, le projet Sauve une vie n’était pourtant censé s’adresser qu’au personnel du CHU. «Nous avions imaginé un projet amateur, notre idée de départ n’était pas d’arriver à un résultat aussi professionnel!», explique Rebecca Tubes, initiatrice du projet avec le Dr Romain Betz. Mais le projet a pris de l’ampleur, d’autant plus que la première capsule a rencontré un grand succès. La démarche s’est cette fois inversée: l’outil s’adresse en premier lieu au grand public, puis a été développé pour les professionnels.

Présentation au public

Le film est sorti ce 5 juin. Il sera présenté au cours d’une séance à destination du public et du personnel (para)médical ce 13 juin à 20 heures à la Cité Miroir, à Liège.