AGENDA

Ce week-end à Bruxelles, les kets vont encore faire SuperMouche

Ce week-end à Bruxelles, les kets vont encore faire SuperMouche

Le festival SuperMouche, parrainé par le Wiels, est un immanquable de la création artistique jeune public pour les familles. SuperMouche / Wiels

L’événement de plein air le plus attendu des kets bruxellois revient ce week-end animer le parc de Forest: SuperMouche et son inventivité inégalée va encore faire écarquiller les yeux. à Saint-Gilles, on prendra un bain de vapeur alors qu’Etterbeek croisera le fer. Et on en garde pour les fans de culture les plus exigeants.

+ NOTRE RUBRIQUE | En panne d’idées sorties? N’oubliez pas de surfer dans notre rubrique agenda hebdomadaire qui vous conseille les meilleurs plans (culture, food, loisirs, familles…) pour vos week-ends bruxellois. Certains n’ont pas de date de péremption…

+ LES EXPOS «ÉVÉNEMENT» |Le MIMA reste «LE» spot immanquable à Bruxelles. Et il fait encore mouche avec ses nouvelles installations pour « Dream Box » (jusqu’au 01/09). Aux Beaux-Arts, c’estle provocateur Wim Delvoyequi signe son retour (jusqu’au 21/07).

+ N’OUBLIEZ PAS | L’expo taille enfant idéale, c’est «Ours et Nounours» au Museum des Sciences naturelles (jusqu’au 1/09/2019). Le Kanal a renouvelé ses expos pour la 3e fois (on y a vu 5 œuvres immanquables).

Mouchez l’ennui

Ce week-end à Bruxelles, les kets vont encore faire SuperMouche
SuperMouche
Où peut-on trouver un compost humain, une sirène, un mur d’escalade, un «Crêpe Automaat», une île de plastique, des tondeuses tunées, des détenus rappeurs ou des détricoteurs? Au festival SuperMouche évidemment! Des centaines (des milliers?) de petits kets vont y butiner de sketchs en fanfares et d’installations en ateliers ce week-end: l’indispensable condensé d’inventivité jeune public revient dévoiler ses tours de magie, ses acrobaties, ses jeux de mots et ses notes de trompettes dans le parc de Forêt. La 8e édition du rendez-vous citadin, durable, gratuit et plus qu’un tantinet bobo fait de la verdure une scène à ciel ouvert avec près d’une cinquantaine de happenings, spectacles et concerts. Ce qu’on adore, c’est que les tout-petits (1 à 3 ans) n’y sont pas oubliés. Entre une assiette végé et une pils bio, vous pourrez même y plonger la tête dans les entrailles d’un cochon, y carburer dans une course au cri ou y entendre le groupe le plus écolo du monde. Prenez garde: il se dit que le terrible monstre de la Senne rôde entre cèdres et érables...

+ «SuperMouche, park festival poétik», samedi 8 juin (12h-21h) et dimanche 9 juin (12h-19h) au parc de Forest, gratuit. Programme intégral et plan du festival à télécharger en PDF par ici ou à consulter en ligne par là (calibrable par tranches d’âge et types d’activités). Arrêts STIB Albert (T3, T4, B48, B54), Jupiter (B51), Rochefort (T97, B48) ou Avenue du Roi (T81, T82, B49, B50)

Faites tinter le fer

Ce week-end à Bruxelles, les kets vont encore faire SuperMouche
Commune d’Etterbeek
Les maisnies de mercenaires ont à peine remisé épées et arcs en quittant leur campement du parc de Wolvendael qu’ils débarquent leur barda dans le parc du Cinquantenaire: après Uccle le week-end dernier, c’est en effet Etterbeek qui remonte au Moyen Âge pour trois jours. 180 exposants de toute l’Europe sont attendus. Des artisans donneront un aperçu de la vie quotidienne médiévale alors que la soldatesque fera tinter le métal: sont prévus des initiations à l’escrime, des combats à l’épée, des fabrications de cordages et bougies, de l’herboristerie, des contes et des concerts. Les moins timorés mettront leur jolie trogne entre les mains délicates du chirurgien barbier...

+ «27e Marché Médiéval d’Etterbeek», ces 7, 8 et 9 juin au parc du Cinquantenaire, arrêt STIB Mérode (métro 2 et 5, tram 81 et 85, bus 2, 22, 27, 61, 80), gratuit

À toute vapeur

Ce week-end à Bruxelles, les kets vont encore faire SuperMouche
Centre d’Art Fantastique
Il est un temps fictif où l’électricité n’a jamais été inventée. Sur cette époque parallèle à la nôtre règnent le charbon et la vapeur, actionnant les rouages du monde. Ses habitants sont appelés les vaporistes. Ils traversent aujourd’hui les couloirs dimensionnels pour gagner le Centre d’Art Fantastique où s’installe ce week-end le «Festival Pinksteren Steampunk» de Bruxelles. Dans les nuages opaques et les retombées de suie, les anciennes glacières accueillent en effet le premier rendez-vous consacré au steampunk. Un marché dédié à ce courant culturel, des spectacles, un minigolf, des ateliers badges, un labyrinthe Jules Vernes, une projection de film (au Jacques Franck), des expos d’illustrations, un shooting en costume (à l’hôtel de ville) et même une bataille de thé et un pique-nique victorien. Arrosé à l’absinthe?

+ «Festival Pinksteren Steampunk», les 8, 9 et 10 juin au Centre d’Art Fantastique, 18 rue de la Glacière (et ailleurs) à 1060 Saint-Gilles

Givré dans la touffeur

Ce week-end à Bruxelles, les kets vont encore faire SuperMouche
Out Loud / Beursschouwburg
Difficile de résumer ce que peut-être le festival Out Loud, si ce n’est sans doute la meilleure porte d’entrée alternative à l’été bruxellois. Une avalanche d’expériences borderline vous attend donc pendant un petit mois au Beursschouwburg, temple de la culture des marges. Le week-end d’ouverture vous réserve des guitares électriques «pour aventures estivales», de l’electronica «sans détour», de l’easy-listening noise «rehaussé d’une touche de vaudou», de la pop «à grand renfort de boucles» ou encore une «session estival dansante». Ou en clair: des concerts pointus et des DJ sets brûlants qui réuniront aussi le public sur cette terrasse en toiture qui donne cette impression de toiser le Piétonnier. Le festival Out Loud est gratuit, programme encore chanson, poésie, musique du monde, hip-hop, soul, punk, noise, techno et même gabber. Il paraît aussi qu’on y a retrouvé Laura Palmer… Dans la touffeur, un programme givré.

+ «Out Loud», jusqu’au 29 juin au Beursschouwburg, rue Orts 20-28 à 1000 Bruxelles, gratuit

Palestine love techno

Ce week-end à Bruxelles, les kets vont encore faire SuperMouche
Les Galeries / Boiler Room
Le festival «Palestine with Love» se termine ce vendredi par un open air cinématographique au Cinquantenaire organisé par les Galeries. Deux films se succéderont sur l’écran dressé à la guinguette du parc. «Palestine Underground» d’abord est une succession de beats mitonnée par la célèbre Boiler Room, la capsule vidéo qui met des DJ du monde entier aux platines dans des endroits attendus ou plus improbables. Le film «documente la résilience d’une scène musicale en plein essor, non découragée et alimentée par les restrictions politiques, qui jette des ponts grâce à un son et une identité partagés». S’ensuivra «Namrud (Troublemaker)», un docu qui montre le musicien israélo-palestinien controversé, «décidé à semer le trouble dans cette région déchirée par le conflit». Un DJ assurera le warm-up entre 18h30 et 21h30.

+ «Open Air Palestine With Love», ce vendredi 7 juin dès 18h30 à la guinguette du parc du Cinquantenaire, gratuit