Remise des prix de Générations solidaires: des projets inspirants récompensés

La troisième remise des prix de Générations solidaires a mis à l’honneur hier soir à Namur des initiatives particulièrement dynamiques.

Trois prix ont été attribués hier soir par le Jury de Générations solidaires, l’ASBL lancée il y a trois ans par les Éditions de l’Avenir avec le concours de la Fondation Roi Baudouin. Pourtant, dans le cadre des Moulins de Beez, ce sont les dix initiatives sélectionnées parmi 126 candidatures qui ont été ovationnées, tant elles affichent le dynamisme de centaines de citoyens aux quatre coins de la Wallonie et à Bruxelles. «Chaque projet démontre que les mentalités doivent évoluer, a expliqué Claudio Pescarollo, le président du jury de Générations solidaires. Les citoyens et les associations sont plus rapides que les institutions publiques pour relever le défi. Nous avons eu face à nous la base du changement dont notre monde aura besoin demain.»

«Nous en sommes à la troisième édition de Générations solidaires, a expliqué Yves Dario, de la fondation Roi Baudouin. Et c’est une fierté pour nous de constater à quel point les citoyens sont nombreux à s’activer pour une société plus solidaire, qui développe des projets porteurs de sens. Ces prix consistent en un appui financier, mais nous offrons également un coaching adapté à chaque projet. Le devise de notre fondation est «agir pour un monde meilleur». Il colle parfaitement à cette opération.»

Un vélobus pour l’école des devoirs

Le prix Générations solidaires, principale récompense, prendra la route de Haccourt (Oupeye), certainement via les pistes cyclables. Il a été attribué à l’ASBL Racynes, qui mène un projet de lutte contre l’exclusion sociale via une ferme d’animation ouverte à toutes les générations. Grâce à ce prix, l’école de devoirs de Racynes pourra acquérir un cuistax électrique afin de récupérer les enfants dans les écoles des environs et les emmener dans la ferme d’animation où est installée l’école des devoirs. Le vélobus sera également utilisé afin de véhiculer les personnes fréquentant l’épicerie et le restaurant social de Racynes

La pépinière de Tournai

Plutôt que cultiver leur potager chacun dans son coin, une soixantaine de Tournaisiens ont lancé un projet d’échanges autour d’un potager collectif. La friche acquise au centre de Tournai est devenue un riche potager étoffé par une cuisine et un poulailler collectifs, une grainothèque. Différents publics s’y rencontrent, pour apprendre à cultiver, mais aussi partager semences, boutures ou recettes. Un véritable lieu de partage et de lien social qui a été récompensé hier par le Prix du Coup de pouce.

L’intégration grâce à Singa

En lingala, «singa» signifie «lien». À Bruxelles, cela se traduit par des espaces de rencontre où Bruxellois, demandeurs d’asile et réfugiés se retrouvent pour s’entraider et réussir au mieux leur intégration. Une initiative qui a décroché le Prix du Coup de Cœur.

Retrouvez tous les projets 2019 sur www.generations-solidaires.be

Prix des Générations solidaires

«Le vélobus à l’automne»

Directeur de Racynes, à Haccourt (Oupeye), Alexandre Carlier ne cachait pas sa satisfaction en remportant le premier prix de cette édition 2019 de Générations Solidaires pour son école de devoirs. Le chèque de 10 000€ va notamment permettre de financer l’achat d’un vélobus, qui a en fait les airs d’un cuistax électrique. «C’est un projet qui est vraiment dans l’air du temps, avec l’implication des écoles dans les marches citoyennes. Ces derniers mois, en mettant en place un pédibus, nous avions déjà attiré un nouveau public de jeunes. Mais grâce au vélobus, qui devrait arriver à l’automne, nous pourrons aller en chercher d’autres, un peu plus éloignés de notre ferme, et dont les parents ne peuvent les amener jusqu’à nous. Cela va également nous permettre d’initier de nouvelles dynamiques au sein de notre ASBL.»

Remise des prix de Générations solidaires: des projets inspirants récompensés
© ÉdA – Jacques Duchateau

Prix coup de cœur

«Coup de pouce au blabla»

Ils étaient venus en nombre, espérant décrocher un prix. Les membres de SINGA ont dès lors savouré le prix Coup de cœur. «C’est la première fois dans l’existence de notre association que nous remportons un prix alors que nous avons un peu plus de deux ans d’existence. Nous sommes hyperfiers de retourner à Bruxelles avec ce prix», souriait Chloé Overlau, coordinatrice de l’association.

Le chèque de 5 000€ et le soutien de la Fondation Roi Baudouin vont principalement être attribués aux actions Blabla, ces espaces de rencontres entre Bruxellois, réfugiés et demandeurs d’asile. «Nous allons notamment acheter des jeux de société, du matériel sportif, des jeux de fléchettes, des tables de ping-pong, du matériel artistique, tout ce qui peut favoriser les échanges autour d’activités.»

Remise des prix de Générations solidaires: des projets inspirants récompensés
© ÉdA – Jacques Duchateau

Prix coup de pouce

«Pour la grainothèque»

«La semence des fous est fort fructueuse» prétend un proverbe français. À Tournai, l’équipe de la pépinière n’imaginait sans doute pas qu’elle pousserait d’une telle manière lorsqu’elle s’est lancée dans l’opération «Un arbre pour la Wallonie picarde» il y a quelques années. «Nous étions quelques citoyens, on s’est dit cap ou pas cap de poursuivre avec l’opération 48 Heures pour l’agriculture urbaine, raconte Yvan Persoon. On a rêvé et cela a réussi. Nous tentons le partage sous toutes les formes et tentons de créer à chaque fois du lien social.» Le chèque de 5 000€ va très certainement donner un coup de pouce à un projet de deuxième grainothèque, cette fois dédiée aux engrais verts. «Humus, homme, humanité, tout est lié.»

Remise des prix de Générations solidaires: des projets inspirants récompensés
© ÉdA – Jacques Duchateau