FRANCE

Un cousin du Diplodocus s’affiche dans un grand hôtel parisien

Sa longue silhouette domine les tables d’un salon de réception: «Skinny», un fossile de grand dinosaure herbivore, cousin du Diplodocus, s’affiche dans un hôtel de luxe parisien avant sa vente aux enchères le 13 juin.

Ce squelette du Jurassique, vieux de 150 millions d’années, mesure 13 mètres de long et 6,20 mètres de haut. Posé sur un socle rouge vif, il est juché sur ses pattes arrière, en position défensive, et sa tête flirte avec la verrière de l’ex-Grand hôtel devenu l’InterContinental Paris-Le Grand.

Avec son long cou, sa longue queue, son grand corps et sa tête minuscule, ce sauropode est estimé entre 1,2 et 1,8 million d’euros (hors frais) par la maison d’enchères française Aguttes, qui a réalisé plusieurs ventes de dinosaures ces dernières années.

Selon un rapport établi par plusieurs paléontologues, le fossile serait un sauropode de la famille des Diplodocidae, appartenant «à un nouveau genre et à une nouvelle espèce», déclare à l’AFP Éric Mickeler, expert en paléontologie chargé de préparer la vente.

«Skinny est probablement le spécimen de Diplodocidae le plus important découvert depuis la fin du XIXème siècle», considère Éric Mickeler.

Mis au jour en 2012 au Wyoming (États-Unis), ce squelette est «extrêmement complet», avec plus de 90% d’os d’origine. «Le crâne est incroyable»: il est complet à 70%, ce qui est exceptionnel pour cette famille de dinosaures au petit crâne fin, poursuit-il.

En outre, Skinny présente des fragments de peau fossilisée en plusieurs endroits du corps, ce qui est rare. «Skinny sera un merveilleux sujet d’étude scientifique», relève l’expert.

Le record de prix pour un dinosaure remonte à 1997. La maison Sotheby’s à New York, avait vendu 8,4 millions de dollars un Tyrannosaurus rex complet. «Sue» de son petit nom.