HUY-WAREMME

PHOTOS | Orages: la toiture du Home Loriers s’envole, plutôt calme dans le Condroz

Les pompiers ont été mobilisés pour des bâchages et tronçonnages en raison des orages de la nuit sur Huy-Waremme.

Les pompiers des zones de secours HEMECO (Hesbaye-Meuse-Condroz) casernés à Huy et Hamoir et leurs collègues de la zone de secours de Hesbaye (au départ de Waremme et Hannut) ont eu fort à faire avec les orages de la nuit dernière. «Tous les hommes de service ont travaillé jusqu’à 4h et 5 h du matin essentiellement pour des tronçonnages, évoque-t-on ce mercredi matin à la zone de secours Hemeco. Il y a eu du gros travail sur l’E42 à hauteur de Fernelmont et entre Andenne et Héron où c’était, paraît-il, l’apocalypse. On a aussi dû intervenir pour un balisage en raison d’un véhicule contre la berme centrale. Il n’a pas fallu faire usage du véhicule de désincarcération.»

L’activité aura été aussi intense en terres hesbignonnes. «Essentiellement pour des tronçonnages et des bâchages, confirme-t-on à la zone de secours de Hesbaye. On s’est arrêté vers 2h du matin. Avant de reprendre de plus belle à partir de 5h.»

À noter également, que des coupures d’électricité ont été déplorées sur plusieurs communes (Hannut, Berloz, Wanze, Braives, Waremme notamment).

En Hesbaye

Président de la zone de secours de Hesbaye, Manu Douette fait le point sur la nuit. «Les communes de Braives, Geer, Wasseiges, Faimes, Lincent, Burdinne et Hannut ont été les plus touchées. Ce qui correspond à la moitié de la zone, Waremme et ses environs étant plus épargnés. Les pompiers ont effectué 54 interventions. Il y a eu 30 tronçonnages, 19 actes sur des toitures pour enlever des tuiles ou bâcher, des élagages suite à des problèmes électriques et le nettoyage de trois ou quatre voiries.»

L’incident le plus spectaculaire est survenu au Home Loriers avec l’un des trois bâtiments qui a perdu une partie de sa toiture. «Des tôles ont été emportées par les vents sur une surface de 40 à 50 m2. Heureusement, il s’agit d’une toiture sans chambre en dessous. Juste du matériel. Le totem d’accueil au home a lui aussi été endommagé.»

Des coupures d’électricité ont, en partie, impacté la zone. «Essentiellement sur Avin et une partie de Braives, continue Manu Douette. Quand la tempête a débuté vers 20h-20h30, RESA m’a directement sonné. En fait, dès que des branchages tombent sur une ligne à moyenne tension, les déclencheurs coupent automatiquement le courant. Et ça prend du temps pour régler le problème cabine par cabine sur place. Dans le cas d’une ligne à haute tension, le problème se règle à distance. Vers 23 h, l’électricité était revenue partout.»

En vallée mosane

Les communes de la vallée mosane n’ont pas eu à déplorer de dégâts majeurs. «Si ce ne sont quelques branchages sur la route, rapporte Éric Dosogne, l’échevin des travaux à Huy. Il a quand même fallu débiter un arbre qui avait chuté rue Wawehaye à Solières. Ce qui rendait problématique l’accès au village, étant donné que la rue du Crucifix est actuellement fermée pour cause de travaux. Un gros noyer d’une propriété voisine du Centre Nobel est également tombé, heureusement pas sur le bâtiment.»

PHOTOS | Orages: la toiture du Home Loriers s’envole, plutôt calme dans le Condroz
Plusieurs arbres ont arraché les câbles électriques de la rue Armand Bertrand, à Wanze. -

À Wanze, un arbre s’est couché dans la rue Armand Bertrand à proximité du château de Lamalle, empêchant tout passage de véhicules. Une déviation de la circulation a été mise en place avec un impact sur Héron. «En ce qui nous concerne, mais nous n’avons pas été sollicités, c’est surtout au niveau de l’autoroute E42 que cela a été problématique avec la chute de branchages. Vous imaginez le risque avec les voitures qui arrivent à vive allure», complète Éric Hautphenne, le bourgmestre de Héron. à Amay, la tempête aura causé des pannes d’électricité, notamment sur Ombret et en Bende. À Saint-Georges-sur-Meuse, pas plus d’inquiétude. «On n’a rien eu de bien catastrophique mis à part quelques branchages sur des voiries», confirme Jean-Michel Rouffart, l’échevin des travaux.

Dans le Condroz

Telle une oasis de plénitude, le Condroz, lui, semble avoir été relativement épargné par la tempête de ce mardi soir. Anthisnes, Ferrières, Clavier et Modave n’ont relevé aucun dégât. «Nous avons eu quelques millimètres de pluie mais de toute évidence, nous n’étions pas sous les bons nuages», sourit Patrick Lecerf, bourgmestre de Hamoir.

Néanmoins, certaines communes ont tout de même été balayées par les rafales et quelques légers dégâts ont été relevés, comme c’est le cas à Nandrin où une brève coupure de courant s’est déclarée. «Nous avons été secoués pendant cinq minutes, il y a eu quelques débris sur la route, mais aucun dégât notable, rassure le bourgmestre nandrinois, Michel Lemmens. Par rapport à l’an dernier, où les inondations qui nous avaient touchés ont été déclarées en calamité naturelle, on n’a rien eu du tout.»

À Marchin, les ouvriers communaux ont été appelés pour un arbre tombé sur la route à Vyle-et-Tharoul et un câble électrique arraché au Thier de Huy.