CYCLISME

BinckBank Tour: la courte étape ardennaise à Houffalize tête d’affiche de la 15me édition

BinckBank Tour: la courte étape ardennaise à Houffalize tête d’affiche de la 15me   édition

BELGA/DAVID STOCKMAN

Golazo, organisateur du 15e BinckBank Tour cycliste (WorldTour), qui se disputera du 12 au 18 août en Belgique et aux Pays-Bas, a dévoilé le parcours de l’épreuve qui était déjà connu dans les grandes lignes. La tête d’affiche en sera la courte quatrième étape ardennaise de 96,2 kilomètres à Houffalize, le jeudi 15 août.

L’épreuve s’élancera comme prévu à Beveren, pour une première étape de 167,7 km dont la ligne d’arrivée sera tracée à Hulst.

Le rendez-vous est fixé aux sprinters le lendemain entre Blankenberge et Ardooie (167,9 km).

L’étape du mercredi 14 à Aalter (137,8 km) propose en revanche un parcours accidenté inspiré des classiques flamandes du printemps, où s’ils sont en verve, les costauds pourront offrir de belles passes d’armes aux caméras de télévision.

Notamment sur le tronçon pavé de Kanegem, ville natale il y a tout juste cent ans du «dernier des Flandriens» Briek Schotte, décédé à Courtrai en 2004.

Le vendredi 16, au lendemain de l’étape «montagneuse» d’Houffalize, le peloton quittera la Belgique à Riemst après le petit-déjeuner, pour repasser la frontière en direction de Venray à l’issue de la plus longue étape (184,9km).

Le samedi, comme annoncé il y a un mois, un contre-la-montre individuel de 8,5 kilomètres se terminera sur le Malieveld de La Haye, en, plein centre-ville.

Le dimanche enfin, les coureurs rescapés prendront le départ à Leeuw-Saint-Pierre pour rallier Grammont et son célèbre «Mur», où le vainqueur final était le Slovène Matej Mohoric (Bahrain-Merida) l’an dernier.

L’Australien Michael Matthews et Tim Wellens étaient deuxième et troisième.

Le BinckBank Tour est la seule course à étapes du WorldTour organisée (partiellement) aux Pays-Bas

Wellens est l’unique Belge dont le nom figure au palmarès, en 2014 et 2015.

Les organisateurs néerlandais aimeraient bien y ajouter celui de Mathieu van der Poel (Corendon-Circus), mais reconnaissent que les chances de le convaincre de prendre le départ sont «très minces».

Le (seul) motif d’espoir, c’est que le prodige des labourés, entre autres, a déjà en poche son ticket pour le tournoi olympique de mountainbike des Jeux de Tokyo-2020.

En attendant, ils sont déjà assurés, comme le veut le règlement, de la participation de dix-huit équipes du WorldTour.

Ils ont par ailleurs déjà distribué trois de leur quatre wildcards à Roompot-Charles, la formation de Lars Boom, vainqueur en 2012, Sport Vlaanderen-Baloise et Total-Direct Energie, la première équipe française procontinentale invitée, en raison de la présence en ses rangs de Niki Terpstra, lauréat en 2016.