Courir pour sa forme? Un peu comme rentrer dans une piscine froide. C’est désagréable au début, mais une fois qu’on est dedans, ça va.

«J’explique effectivement souvent aux nouveaux participants que le plus difficile est d’enfiler ses baskets pour la première fois. Après, il est facile de prendre rapidement du plaisir et d’enchaîner les kilomètres, raconte Benoit Charlier, coordinateur de «Je cours pour ma forme Sainte-Ode et Tenneville», une antenne du – devenu populaire – programme de mise en condition physique par la course à pied. Les coureurs se lancent le défi de parcourir une certaine distance. S’ensuivent alors des entraînements groupés durant 12 semaines pour relever l’objectif fixé. Cinq, 10, 15, 21 kilomètres: chacun des 150 affiliés à Sainte-Ode et à Tenneville choisit dans les distances proposées celle qui répond à ses ambitions. Depuis trois ans, un nouveau groupe s’adresse spécifiquement aux enfants âgés entre 6 et 10 ans, « Je cours pour ma forme kids». «L’intérêt du projet est avant tout de courir ensemble. Galoper seul, ça fonctionne un moment, mais on s’en lasse souvent assez rapidement», reprend Benoit Charlier, coach avec Kathleen Son, Charles Son et Samuel Vermeesch. Lancé en 2012, « Je cours pour ma forme Sainte-Ode et Tenneville» organise deux sessions d’entraînements par année, en hiver et à la fin du printemps. Elles sont bouclées par le jogging de fin de session, épreuve au cours de laquelle les affiliés relèvent – ou non – le défi qu’ils se sont fixé. «Nous organisons un jogging ce samedi 8 juin au départ du terrain de football de Tillet. Les distances s’étaleront de 1 à 15 kilomètres», termine le coach et coordinateur de l’association.