Proximag

Un album sans frontières

Un album sans frontières

ÉdA – 401 250 785 762

Avant de se lancer dans l’interview, l’artiste s’inquiétait de savoir de quel bébé on parlerait. Thomas Franck, ce tout jeune papa, a en effet fêté la naissance d’un petit garçon en pleine santé et, en parallèle, la sortie de son premier album. «First elevation» sonne comme le début d’un nouveau chapitre.

Il y a une dizaine d’années, cet amoureux de la «bonne musique», découvre le plaisir de la concevoir lui-même. Autodidacte, il s’inspire d’autres créateurs qui l’ont fait danser et vibrer, puis de son histoire personnelle pour fabriquer son propre son. À l’aide d’un ordinateur, d’un synthétiseur, d’une boîte à rythme et d’un micro (destiné à l’enregistrement des sons et des voix), voilà que Tom Franck s’élève une première fois. L’album, composé de 9 titres est, en quelque sorte, l’aboutissement de cette recherche sonore. La musique électronique est, pour Tom, un moyen d’exprimer et de transmettre ce qui résonne en lui, de partager ses joies et d’évacuer son mal-être, les jours de pluie. «Quand je compose, j’oublie tout le reste. Je ne vois pas les heures filer et j’oublie même de me nourrir, de dormir, de communiquer. Durant deux à trois jours, je suis en état de transe avant de sentir la petite approche, cet instant particulier durant lequel je prends conscience que je tiens quelque chose.«First elevation» est une œuvre personnelle communicative. «J’espère emmener d’autres personnes dans cette aventure. Ce premier CD peut être écouté partout dans le monde. Mon rêve serait de programmer une tournée internationale».Leïla, Laurent, Ophélie et sa famille qui ont participé à cet accomplissement doivent être fiers. Ils sont, comme nous, certains qu’on n’a pas fini d’en entendre… jouer!

https ://www.facebook.com/TomFranckofficial/