C’est en 1965 que le club de gymnastique «Le Blé qui Lève» à Tinlot est né. «Au départ, nous avons commencé par deux heures de cours par semaine le samedi.

Puis, au fil des années, nous avons évolué. Nous sommes passés à trois jours de cours par semaine. Et aujourd’hui, nous en sommes à cinq jours de cours par semaine», explique André Peters, le responsable du club.

Aujourd’hui, «Le Blé qui Lève» compte quatre moniteurs et environ 200 membres. «Nous sommes ouverts à tous les âges, filles et garçons, à partir de deux ans et demi. Nous proposons de la gymnastique d’éveil, de la gymnastique de maintien, de la gymnastique précompétition et de la gymnastique de compétition. Quarante de nos membres font de la compétition jusqu’en division 1», explique le responsable. «Certains de nos membres sont, d’ailleurs déjà allés en championnat de Belgique. Mais nous n’avons pas encore eu de champion de Belgique. Mais nous sommes avant tout un club de loisirs. » La philosophie du «Blé qui Lève», c’est «toujours plus haut».

«Notre objectif est l’épanouissement de la jeunesse par le sport», explique André Peters.

Les cours se donnent à Tinlot, rue de l’église, dans la salle du «Blé qui Lève». Durant l’année, le club organise aussi une dizaine d’événements. «Nous avons une marche Adeps en novembre, un souper du club en février et une brocante en mai. Nous organisons aussi plusieurs championnats durant l’année. Et pour terminer la saison au mois de juin, nous organisons une fête pendant laquelle les gymnastes font des démonstrations. Cette année, la fête du club se déroulera le 22 juin.»

Le club de gymnastique est d’ailleurs toujours à la recherche de bénévoles pour l’aider à l’organisation de ses événements.