FOOTBALL

Vertonghen irait bien acheter un abonnement à Anderlecht

Vertonghen irait bien acheter un abonnement à Anderlecht

Le retour de Kompany en Belgique a été apprécié par ses équipiers chez les Diables rouges. Photo News

Le retour de Vincent Kompany en Belgique a surpris ses équipiers Diables rouges. Mais ils croient en lui. Et Vertonghen a même promis qu’il irait prendre un abonnement chez les Mauves, rien que pour «Vinnie».

C’était une semaine de préparation à la finale de la Ligue des champions, à Tottenham et à Liverpool, ces derniers jours. Les deux clubs anglais ont ouvert leurs portes à la pressedu monde entier, pour préfacer cet événement. L’occasion de rencontrer les Diables rouges des deux finalistes. Et de les interroger sur le retour de Vincent Kompany en Belgique.

Jan Vertonghen: «Fan de tout ce qu’il est»

«J’ai été très surpris d’apprendre la nouvelle, mais je vais directement aller prendre un abonnement pour Anderlecht», sourit le défenseur des Spurs, qui nous a par ailleurs longuement parlé de la finale de samedi. «Je connais très bien Vincent. Je suis fan du footballeur, de la personne et maintenant de l’entraîneur. En fait, de tout ce qu’il veut être. Si quelqu’un peut y parvenir, c’est bien Vince. Je suis sûr qu’il sait déjà très bien ce qu’il compte faire et j’espère qu’il parviendra à réaliser tout ce qu’il envisage la saison prochaine.»

Simon Mignolet: «S’il y en a un qui peut le faire»

«Bien sûr que j’ai été surpris, explique Simon Mignolet. Personne ne l’a vu venir. Vincent a réussi à garder ça secret avant que ça ne sorte. Je l’ai félicité et on se verra vite en équipe nationale. Bien sûr on attend de voir comment il va réussir à faire ça. Mais s’il y en a un qui peut y parvenir, c’est bien ‘Vinnie’. Pourquoi? Parce que c’est un gars spécial. Dans le bon sens du terme. Il n’est pas que footballeur, il fait tant de choses par ailleurs. Oui, je suis sûr qu’il va y arriver. Je sais qu’il était occupé à suivre des cours d’entraîneur. Il y a probablement assez réfléchi.»

Toby Alderweireld: «Il ne faut jamais dire jamais»

Le défenseur central anversois croit ardemment en son équipier: «J’ai été surpris comme tout le monde, je suppose. Mais si quelqu’un peut le faire, c’est bien Vincent. J’en suis certain. C’est un beau moment pour lui pour un tel projet. Ça fonctionne peut-être rarement, mais ça allait moins bien pour son club. Et il a les qualités pour y parvenir.»

Et si Kompany l’appelle à Anderlecht? «Il n’y a qu’une demi-heure entre Anvers et Bruxelles, ça va encore (rires). Non, je plaisante. Bien sûr, c’est quelque chose dont on parle toujours. D’ailleurs quand on a joué contre l’Ajax, à moi aussi, on m’a posé la question.» Pour quelle réponse? «Quand c’est le bon moment dans votre carrière… Il ne faut jamais dire jamais. Mais ça doit être un win-win pour les deux parties. Mais pour Vincent, c’est un projet de rêve. Je le comprends. Bruxelles, son club… Ou encore jouer pour le titre avec City. Vincent a prouvé à l’étranger, a assez montré au niveau européen. Il a assez de titres. Maintenant, il peut faire ce qui ressemble à un pas en arrière. Peut-être que beaucoup ne le comprennent pas, mais je pense qu’il a plus faim que jamais.»