HANNUT

Une charte contre le tapage nocturne ?

Une charte contre le tapage nocturne ?

Avec cette charte, Hannut espère limiter les débordements sur la Grand-Place. D.DH.

Puisque des plaintes pour tapage ont été reçues, le conseil a rencontré les cafetiers. Une charte contre les nuisances en découle.

Le problème n’est pas nouveau. À Hannut, le centre-ville se veut des plus festifs. Chaque week-end, la fête peut durer jusqu'aux petites heures. Et entraîne son lot de débordements. «Nous avons remarqué qu'à partir d'une certaine heure, ce sont des personnes extérieures à Hannut qui sont les plus nombreuses, indique le bourgmestre, Manu Douette. Elles viennent y passer la deuxième partie de leur soirée et c'est bien souvent à ce moment-là que des soucis sont à déplorer.» Des plaintes ont été déposées, et une première rencontre avec les cafetiers et la police a été organisée. «Quelques cafetiers ont déjà agi en isolant leur baie vitrée pour éviter que le son ne soit trop fort à l'extérieur, tient-il à préciser. Mais nous voulons à présent aller plus loin pour améliorer le vivre ensemble au cœur de la ville

Des horaires à respecter

Une charte est donc sur le point de voir le jour et pourra être signée par les intéressés. Contraignante mais respectueuse de l'âme festive de la ville. «Nous ne tenons pas à fermer trop tôt et à empêcher les gens de faire la fête, affirme le mayeur. Mais il y aura des règles à respecter.» En quelques mots: à 3h du matin, le week-end, le son devra impérativement être mis en sourdine (autrement dit, baisser drastiquement). À 4h du matin, plus de service à boissons disponible. À 4h30, le café doit être vide. «On remarque déjà qu'une fois que le son baisse, les gens quittent le café, tempère Manu Douette. À 3h du matin une bonne partie sera donc déjà rentrée chez elle. Avec la fin du service à 4h, on peut compter sur un café vide à 4h15

+ A lire: Les conseillers à vélo: ils ont relevé le défi du Gracq

Mais les cafés ne sont pas les seuls à devoir se plier aux règles. Les terrasses devront, elles aussi, respecter certaines directives: en hiver, elles devront fermer à 1h du matin. En été, cela durera jusqu’à 2h. Enfin, durant les événements spéciaux, l'arrêt est reporté à 3h. «Plus rien ne pourra laisser penser que le service continue, résume le bourgmestre. Plus de carte, plus de serveur dehors, plus de tables.»

Les établissements Horeca devront également se munir d'un limiteur de son. Si les décibels dépassent le seul autorisé, le son s'arrête brusquement. Un agent d'accueil devra également se tenir au pas de la porte. «Régulièrement, les portes du café restent ouvertes avec le mouvement et laissent le bruit s'échapper, ajoute-t-il. L'agent devra veiller à ce que ce ne soit plus le cas