FRANCE

Explosion à Lyon: périmètre de sécurité levé, la police diffuse un appel à témoins

Explosion à Lyon: périmètre de sécurité levé, la police diffuse un appel à témoins

Photo News

Au lendemain de l’explosion survenue dans une rue commerçante de Lyon (France) vendredi après-midi, qui a fait 13 blessés légers, le périmètre de sécurité installé autour du lieu de l’attaque, près de la place Bellecour, a été levé samedi matin, renseignent les médias français.

Gérard Collomb, maire de la ville, doit se rendre sur place samedi matin, alors qu’il vient de rentrer en France d’un voyage au Japon. Interrogé par l’AFP, il a dit ressentir une «profonde émotion» et de la «surprise». «On ne s’attend pas à ce qu’il y ait comme cela une attaque qui puisse se passer au centre-ville de Lyon» qui est «plutôt une ville calme», a déclaré M. Collomb, évoquant «l’émotion et la profonde sympathie pour les victimes qui ont été atteintes et en particulier la petite fille qui a été touchée.»

David Kimelfeld, président de la métropole de Lyon, a déclaré sur franceinfo samedi, au sujet de la levée du périmètre de sécurité, qu’il était important que la ville puisse reprendre «une vie normale». Il a ajouté que «la police scientifique, la police technique a travaillé toute la nuit».

La police a diffusé un appel à témoins en fin de soirée

La personne pointée comme suspecte, un jeune homme habillé d’un dessus sombre qui se déplaçait avec un vélo et a été filmé par des caméras de surveillance sur la voie publique, est toujours recherchée. L’explosion, depuis un paquet piégé déposé devant une boulangerie, a eu lieu à l’angle des rues Victor Hugo et Sala, non loin de la place Bellecour.

«Le suspect est toujours recherché pour le moment», a annoncé dans la soirée la garde des Sceaux Nicole Belloubet, jugeant qu’il était «trop tôt» pour évoquer «un acte terroriste».

La section antiterroriste du parquet de Paris, saisie de l’enquête, a «ouvert une enquête pour association de malfaiteurs terroriste mais il faut attendre les résultats de cette enquête qui est actuellement en cours […] Au vu des résultats, on pourra effectivement qualifier cette enquête», a déclaré la ministre à BFMTV.

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner et le procureur de Paris, Rémy Heitz, se sont brièvement rendus sur les lieux dans la soirée sans faire de déclaration devant la presse.

La police a lancé un appel à témoins en diffusant la photographie du suspect, capté par une caméra de vidéosurveillance municipale. Elle montre un homme «porteur d’un haut sombre à manches longues» et «d’un bermuda clair», poussant un vélo noir.

Selon une source proche du dossier, il est âgé d’une trentaine d’années. Aucune piste n’est pour l’heure privilégiée quant à son profil et ses motivations.

Un sac ou colis qui contenait des vis, clous ou boulons a été déposé devant une boulangerie de la rue Victor Hugo, artère piétonne et commerçante proche de la place Bellecour au cœur de la ville. L’explosion s’est produite vers 17H30.

D’après un dernier bilan fourni, 13 personnes ont été touchées par l’explosion, dont 11 hospitalisées. Toutes ne sont blessées que légèrement, dont une petite fille de huit ans, d’après le maire du 2e arrondissement de la ville, Denis Broliquier.

Le maire de Lyon et ancien ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, qui se trouvait vendredi dans l’avion au retour d’un voyage au Japon, doit s’exprimer samedi matin.