POLITIQUE

VIDÉOS | Le MR ne ferme pas la porte à la N-VA et attaque l’action commune socialiste

VIDÉOS | Le MR ne ferme pas la porte à la N-VA et attaque l’action commune socialiste

Reporters / QUINET

Le président du MR Charles Michel a condamné jeudi, sur Bel RTL et la RTBF, les propos stigmatisants de chefs de file de la N-VA à l’égard de personnes étrangères, les renvoyant dos à dos avec ceux tenus par des tenants de «la gauche».

Notamment du député-bourgmestre de Saint-Josse Emir Kir (PS) qui avait fustigé dans la presse étrangère une chasse gouvernementale aux musulmans. Le Premier ministre sortant a qualifié d’«hypocrites» les exclusives lancées à l’égard de la N-VA par le PS, Ecolo et le cdH, rappelant notamment les accords de coalitions scellés au niveau local avec la N-VA, par des socialistes et des écologistes.

Le président de la N-VA Bart De Wever s’était félicité en 2016 de «razzias» policières menées à Anvers, dans le milieu criminel, en visant de préférence des nationalités pour lesquelles des vols de rapatriement étaient déjà programmés sur «Air Francken». Un extrait sonore de cette intervention a été dévoilé cette semaine par Le Vif.

Menacé par le parti d’extrême droite Vlaams Belang, qui reprend du poil de la bête depuis les élections communales, la N-VA a quitté le gouvernement Michel fin 2018, en désaccord avec le choix de celui-ci de s’inscrire dans une politique multilatérale de gestion des flux migratoires. Depuis lors, elle multiplie les sorties sur ce sujet, l’ex-secrétaire d’Etat à l’Asile et aux Migrations Theo Francken ayant mis en garde face au «tsunami de migrants» qui pourrait déferler sur la Flandre si le chef de file écologiste flamand Kristof Calvo devait devenir Premier ministre.

«

Ce qui m’inquiète ce sont les insultes de Zakia Khattabi et les ambiguïtés du programme d’Ecolo

»

«Et bien ce sont des outrances que je condamne. Je condamne toutes les outrances de la même manière quand la gauche parle de ‘rafle’, quand la gauche parle d’état fachiste, crime d’état, quand Emir Kir dérape dans des médias étrangers, je le condamne également», a indiqué jeudi M. Michel.

Toutefois, au contraire des autres partis francophones, le MR n’exclut pas de conclure un nouvel accord de majorité avec la N-VA. «Parce que nous voulons être dans un projet. Nous avons réussi à neutraliser le séparatisme pendant 5 ans, à éviter le blocage communautaire et à faire des réformes qui ont amené 250.000 emplois supplémentaires», a-t-il argumenté.

Interrogé sur la montée du Vlaams Belang dans les sondages, et la responsabilité de son gouvernement telle que pointée par la coprésidente d’Ecolo Zakia Khattabi, M. Michel a fustigé l’attitude de la cheffe de file écologiste. «Ce qui m’inquiète ce sont les insultes de Zakia Khattabi et les ambiguïtés du programme d’Ecolo».

Le MR attaque l’action commune socialiste devant la commission des dépenses électorales

Le Mouvement réformateur (MR) saisira la Commission de contrôle des dépenses électorales pour dénoncer l’intervention de la FGTB et de Solidaris, au profit du PS, dans la campagne électorale, a indiqué jeudi son président, le Premier ministre sortant Charles Michel.

«Quand des documents massifs financés par la Mutualité, qui devrait plutôt s’occuper de rembourser les soins de santé, sont utilisés pour attaquer des partis politiques et soutenir le PS, cela a un impact», a indiqué M. Michel sur La Première (RTBF).

«S’il y a deux poids deux mesures, le débat n’est pas équilibré. Je constate que ce sont des méthodes qui ne sont pas respectueuses des principes d’équité dans une campagne électorale», a-t-il précisé. Le MR évoque des financements qui ne semblent pas correspondre à la loi sur les dépenses électorales.