POLITIQUE

VIDÉOS | Tract polémique, le brigand «De Wever», migrants et attaques en règle: les moments forts du débat des présidents

VIDÉOS | Tract polémique, le brigand «De Wever», migrants et attaques en règle: les moments forts du débat des présidents

Le débat des présidents a été très animé par moments. Reporters

Invités à débattre de leurs idées autour d’une même table, les présidents de cinq des six principaux partis politiques francophones ont échangé quelques pics, hier soir, sur le plateau de la RTBF. Moments choisis.

+ ÉDITO | Que fallait-il attendre du débat des présidents de parti ?

Qu’il s’agisse du «double discours» d’Écolo ou du «grand n’importe quoi» du gouvernement Michel, tout le monde en a pris pour son grade, ce mercredi soir, lors du débat des présidents organisé par la RTBF, à quelques jours du scrutin électorale.

Migrants et sans-papiers: la colère d’Écolo vis-à-vis du gouvernement Michel

Accusé de maintenir des familles avec enfants dans des centres fermés, Charles Michel a plaidé sa cause… en s’en prenant à son prédécesseur au poste de Premier ministre, Elio Di Rupo. Une attaque en règle qui a eu le don de susciter la colère d’un autre président de parti, Jean-Marc Nollet.

«Mais où est-ce qu’on est ici?», a lancé d’emblée le visage d’Écolo. «Quelles sont, aujourd’hui, les valeurs du parti libéral? Moi, je me pose des questions. Quand on voit la collaboration qui a été faite avec le régime dictatorial du Soudan et quand on voit la manière dont ils (les membres du gouvernement Michel) ont essayé d’entrer dans les domiciles des gens qui accueillaient les migrants, bien sûr qu’on est fâché.»

«De Wever, cet infâme personnage»: la pique de Maingain à Michel

Également interrogé sur la politique migratoire prônée par son parti Défi, Olivier Maingain n’a pas été tendre envers Charles Michel.

Pointant clairement du doigt l’homme fort de la N-VA - «Nous ne ferons pas de razzia comme celles préconisées par cet infâme personnage qu’est Bart De Wever» - le président du parti amarante a gentiment taclé le Premier ministre sortant en déclarant qu’il espérait qu’à présent «certains seront convaincus que faire des accords avec un tel brigand est totalement à exclure». Et de conclure: «Avec Bart De Wever et la N-VA, il y a des tentations racistes qui sont incontestables.»

+ À LIRE AUSSI | Des «razzias» pour «Air Francken»: les propos scandaleux de De Wever qui refont surface

Pouvoir d’achat: Prévot tance Écolo, Nollet s’en prend au… MR

«Du grand n’importe quoi!» Attaqué par Maxime Prévot sur la hausse du revenu cadastral prônée dans le programme d’Écolo, Jean-Marc Nollet a répliqué en s’attaquant… au programme du MR.

Quand le tract polémique d’Écolo refait surface

Grand moment du débat de ce mercredi soir, le tract polémique d’Écolo distribué à Bruxelles a refait surface sur le plateau de la RTBF. À la manœuvre, Charles Michel lui-même.

Interrogé sur la possibilité de voir des employés communaux être autorisés à porter le voile au sein de l’administration, le Premier ministre a tenu à souligner «le double discours» d’Écolo sur le sujet. De quoi énerver Jean-Marc Nollet, qui a également été tancé sur cette question par le cdH, et envenimer le débat.

+ À LIRE AUSSI | Élections : «Chacun lorgne la sortie de route de l’autre»