BRUXELLES

Les résultats des élections régionales 2019 à Bruxelles: le PS déjoue les pronostics et prend la main sur Écolo

Les résultats des élections régionales 2019 à Bruxelles: le PS déjoue les pronostics et prend la main sur Écolo

Le PS a finalement doublé Écolo à la mi-soirée et aura la main pour former le gouvernement bruxellois. EdA - Julien RENSONNET

MISE A JOUR 1h15 | Les résultats des élections régionales à Bruxelles sont désormais connus. Les derniers dépouillements sont tombés à 1h15. Le PS de Rudi Vervoort a finalement tiré son épingle du jeu pour s’offrir le droit de former le gouvernement. Écolo d’Alain Maron termine dans son sillage et aura peut-être des regrets. Le MR de Françoise Schepmans est battu et le PTB de Françoise De Smedt affiche une forme inédite.

Retrouvez ci-dessous tous les résultats des élections du 26 mai 2019 pour le Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale.

 

 

 

Les résultats des élections régionales à Bruxelles côté francophone

 

À 1h15, les résultats finaux sont finalement tombés à Bruxelles après les cafouillages. Plusieurs cantons ont en effet connu des problèmes de connexion entre les bureaux de vote et le système central du SPF Intérieur. C’était le cas notamment à Bruxelles-Ville, Schaerbeek et Molenbeek. La capitale a donc livré ses verdicts avec 727 bureaux totalement dépouillés.

Les trois grands partis favoris se sont livrés un mano a mano dont les socialistes sont finalement sortis vainqueurs, déjouant les derniers sondages. Le PS prend donc la main pour former le prochain gouvernement bruxellois. Le parti de Vervoort termine à 22,0% et à peine -4,6% par rapport à 2014. La percée d’Écolo se confirme cependant bel et bien à Bruxelles avec +9,0% et 19,1% des voix, loupant de peu la barre fatidique des 20% qui aurait pu assurer la tête aux verts. Le MR complète le trio de tête avec 16,9% et une chute non négligeable de 6,1%: c’est le pire résultat libéral dans la capitale. DéFi a senti le souffle du PTB dans son dos mais reste 4e et se maintient à 13,8% (-1,0%). Le PTB suit donc et triple son score de 2014 (+9,6%) à 13,5%. Le cdH enfin évite le naufrage intégral à 7,6% (-4,1%): la catastrophe des 5% n’est pas passée tellement loin.

Dans le second peloton dit des «petites listes», Destexhe émerge à 2,6% et sans doute des voix piquées au MR. Le PP est à son niveau de 2014 à 1,7% (-0,2%). Ensemble, les deux partis de droite radicale n’atteignent donc pas les 5% d’éligibilité. Suivent les nouveaux venus DierAnimal (1,3%), le Collectif Citoyen (0,5%), act-Salem (0,4%), Plan B (0,3%), Hé (0,2%) et be@eu (0,1%).

 

Les résultats des élections régionales à Bruxelles côté néerlandophone

 

Du côté néerlandophone, c’est Groen qui surgit en tête (20,6%, +2,7%). La N-VA est archi-stable (18,0%, +1,0%). L’Open VLD par contre est en très nette perte de vitesse (-10,9%) à 15,8%. One.Brussels (en fait le sp.a) est 4e avec 15,1%. Le CD&V chute (-3,9%) à 7,5% et Agora réalise tout juste le score d’éligibilité avec 5,2%. Le Vlaams Belang monte de 2,7% à 8,2% mais nettement moins qu’en Flandre. Reste enfin le PVDA (l’aile flamande du PTB) avec 4,3%, Be.One (4,0%) et enfin DierAnimal (1,0%).

 

Le top 20 des voix de préférence à pour le Parlement bruxellois

 

VERVOORT Rudi (PS) 16889

SCHEPMANS Françoise (MR) 16856

CLERFAYT Bernard (DéFI) 14672

HANDICHI Youssef (PTB) 13079

DE SMEDT Françoise (PTB) 12658

MARON Alain (Ecolo) 11183

MADRANE Rachid (PS) 10833

LAANAN Fadila (PS) 10385

DE WOLF Vincent (MR) 8576

TRACHTE Barbara (Ecolo) 7992

FREMAULT Céline (CDH) 7707

LAHSSAINI Leila (PTB) 6726

KOYUNCU Hasan (PS) 6368

CLOSE Philippe (PS) 6230

BERTRAND Alexia (MR) 6098

CHAHID Ridouane (PS) 5438

IKAZBAN Jamal (PS) 5217

GENOT Zoé (Ecolo) 5157

TEMIZ Sevket (PS) 4963

d’URSEL Anne-Charlotte (MR) 4926

 

Les tops 5 par communes (dépouillements complets)

 

Anderlecht: PS 28,2%, PTB 20,3%, Ecolo 15,4%, MR 15,1%, DéFi 7,9%

Auderghem: DéFi 30,2, Écolo 21,9, MR 19,3, PS 9,6%, PTB 6,2%

Berchem-Sainte-Agathe: PS 21,4%, MR 17,4%, Ecolo 15%, PTB 14,2%, DéFi 12,2%

Bruxelles: PS 29,0%, PTB 17,4%, Ecolo 16,5%, MR 12,3%, DéFi 9,6%

Etterbeek: MR 27%, Ecolo 23,7%, PS 14,5%, DéFi 11,5%, PTB 9,3%

Ixelles: Écolo 29,3%, MR 20,5%, PS 16,0%, DéFi 11,3%, PTB 10,3%

Evere: PS 27,5%, DéFi 15,5%, Écolo 15,4%, MR 14,8%, PTB 12,1%

Forest: Ecolo 24,4%, PS 22,5%, PTB 14,2%, MR 13,5%, DéFi 12,8%

Ganshoren: PS 19,9%, MR 17,2%, Ecolo 15%, cdH 14,7%, PTB 12,2%

Jette: PS 20,5%, Ecolo 17,7%, MR 15,1%, PTB 14,4%, cdH 12,1%

Koekelberg: PS 33%, MR 16,2%, PTB 14,6%, Ecolo 14,3%, cdH 7,9%

Molenbeek: PS 35%, PTB 20,7%, MR 12,1%, Ecolo 11,8%, cdH 8,3%

Saint-Gilles: Ecolo 27,7%, PS 25,2%, PTB 19,8%, MR 9,6%, DéFi 6,9%

Saint-Josse: PS 48,1%, Ecolo 16,4%, PTB 12,8%, cdH 6,9%, DéFi 5,9%

Schaerbeek: PS 25,6%, Écolo 19,1%, DéFi 16,8%, PTB 16,2%, MR 9,3%

Uccle: MR 30,3%, Ecolo 21,8%, DéFi 16,5%, PS 10,7%, PTB 6,5%

Watermael-Boitsfort: Écolo 28,9%, MR 21,4%, DéFi 18,5%, PS 11,8, PTB 6,9%

Woluwe-Saint-Lambert: DéFi 35,5%, MR 18,5%, Ecolo 17,4%, PS 7,9%, cdH 7,4%

Woluwe-Saint-Pierre: MR 33%, DéFi 18,2%, Ecolo 17,5%, cdH 13,3%, PS 6,7%

 

Le rappel des enjeux

 

Dans la capitale, les verts semblaient se présenter en favoris. C’est en tout cas l’impression donnée par les sondages, dont le dernier a été réalisé avant «l’affaire du tract». Il semblait aussi que la ministre-Présidence bruxelloise se jouerait entre les verts et le PS, tandis que le MR ne semblait pas en mesure de redresser sa chute continue entamée en 1999 et devait rester dans l’opposition à la Région. Côté DéFi comme cdH, on allait chercher à se maintenir dans la majorité au Parlement bruxellois. Enfin, le PTB devait réaliser son score historique, de même que la N-VA.

+ LIRE AUSSI | Agora veut tirer les députés au sort: Pepijn et David se présentent... pour ne plus jamais être élus

+ LIRE AUSSI | 8 petites listes à Bruxelles: leurs leaders, leurs idées originales

+ INFOGRAPHIES | Enjeux des élections à Bruxelles: revue des troupes avant ce 26 mai

+ NOTRE DOSSIER | Petite enfance, qualité de l’air, personnes âgées, justice, école, agriculture, indépendants, migration... : les élections à travers les cas concrets