Les résultats des élections régionales 2019 dans l’arrondissement de Verviers

Les résultats des élections régionales 2019 dans l’arrondissement de Verviers

Ce 26 mai, les citoyens de l’arrondissement de Verviers vont devoir faire un choix, qui définira la politique régionale de ces cinq prochaines années. ÉdA Philippe Labeye

Les résultats des élections régionales dans l’arrondissement de Verviers seront disponibles sur cette page dès que les premiers dépouillements seront terminés. Retrouvez ici les performances de Pierre-Yves Jeholet pour le MR, Marie-Martine Schyns pour le cdH, André Frédéric pour le PS, Anne Kelleter pour Écolo, Daniel Beaupain pour DéFI, Samuel Nemes pour le PTB, Bruno Berrendorf pour le Parti Populaire, Claudio Sangiovanni pour le Collectif Citoyen, Jean-Pierre Larose pour les Listes Destexhe et Yves Faniel pour la Wallonie Insoumise.

Tout ce qu'il faut savoir sur la soirée 

Il est exactement 00:04, le tout dernier bureau de vote a été dépouillé. L'entierté des résultats de l'arrondissement de Verviers sont enfin tombés. En deux mots? Ecolo et PTB sortent gagnants, MR et PS plongent.

Ecolo est en effet le grand gagnant sur l'arrondissement de Verviers, qui réalise une montée de 7,12% et atteint les 17,76%, par rapport aux 10,64% en 2014.  Et Anne Kelleter, tête de liste Écolo à la Chambre pour la Province de Liège de se dire : "extrêmement satisfaite par les résultats. Nous avons un programme positif, constructif fait de solutions et non d’attaques. Les électeurs ont honoré cela."

La vague verte a en effet réussi à faire changer la balance politique, d'autant plus en communauté germanophone où le score de 12,51% permet aux Verts d'occuper un troisième siège au Parlement germanophone.

A noter également la percée du PTB, qui atteint les 10,70% à Verviers.  "On peut être fier de notre percée sur le district de Verviers", souligne Samule Nemes.

Du côté des partis traditionnels, on note une diminution du côté du PS et du MR. Les Rouges plongent en effet de 5,83%, et le MR de 4,80%. Quant au cdH, le parti recule également de 3,25% à Verviers. 

Au niveau des 6 sièges sur 23 à occuper par les élus de la circonscription de Verviers, même ratio que l'an dernier; si ce n'est que le PS perd son siège en faveur du PTB. Le MR garde donc ses deux sièges, tandis que le PS, Ecolo, cdH et PTB en occupent un. 

 

MISE A JOUR 22 h 43 | Alors que 119 bureaux ont été dépouillés (soit 88.81%), on note d'ores et déjà une belle progression chez Ecolo (+7,33%) par rapport en 2014, ainsi qu'une régression chez les Bleus et les Rouges. Le MR plonge en effet de 4,74% et le PS de 6,08%.
 

MISE A JOUR 21 h 47 | 113 bureaux sur les 134 de la circonscription de Verviers ont été dépouillés; soit 84,33%.  Voici les chiffres: cdH 16,74%, Ecolo 18.13%, MR 26,24%, PS 17,60%, PP 5,20%, DéFI 2,74%, PTB 9,63%, Listes Destexhe 1,32%, Wallonie Insoumise  1,02% et Collectif Citoyen 1,38%.

MISE A JOUR 21 h 03 | Les 92 premiers bureaux de vote ont été dépouillés, c'est-à-dire 68.66% - dans l'arrondissement de Verviers. Voici la tendance :   cdH 18.66%, Ecolo 18.81%, MR 26.03%, PS 16.81%, PP 4.96%, DéFI 2.41%, PTB 8.82%, Listes Destexhe  1.25%, Wallonie Insoumise  1% et Collectif Citoyen 1,24%.

MISE A JOUR 20 h 10 |  Les 67 premiers bureaux de vote ont été dépouillés - soit 50 % - dans l'arrondissement de Verviers, voici la tendance :   cdH 23.18%, Ecolo 22.45%, MR 22.58%, PS 16.24%, PP 4.39%, DéFI 1.61%, PTB 6.69%, Listes Destexhe  1.04%, Wallonie Insoumise  0.98% et Collectif Citoyen 0.84%.

MISE A JOUR 19 h 55 | Les 59 premiers bureaux de vote ont été dépouillés (soit 44.03%) dans l'arrondissement de Verviers, voici la tendance :   cdH 26.10%, Ecolo 25.41%, MR 20.88%, PS 15.00%, PP 3.79%, DéFI  1.10%, PTB 5.20%, Listes Destexhe  0.89%, Wallonie Insoumise  0.99% et Collectif Citoyen 0.64%.

MISE A JOUR 19 h 50 | Panne informatique apparemment générale dans les cantons pour l'encodage des résultats. 

MISE A JOUR 19 h 06 |  Les 50 premiers bureaux de vote ont été dépouillés (soit 37,31%)  dans l'arrondissement de Verviers, voici la tendance :  cdH 27.05%, Ecolo 26.42%, MR 20.77%, PS 14.36%, PP 3.64%, DéFI  0.93%, PTB 4.40%, Listes Destexhe 0.84%, Wallonie Insoumise  1.04% et Collectif Citoyen 0.55%.

MISE A JOUR 18 h 39 | Les 40 premiers bureaux de vote ont été dépouillés (soit 29.85%) - dans l'arrondissement de Verviers, voici la tendance : cdH 27.47%, Ecolo 26.67%, MR 21.08%, PS, 14.12%, PP 3.41%, DéFI  0.88%, PTB 4.03%, Listes Destexhe 0.82%, Wallonie Insoumise  0.99% et Collectif Citoyen 0.55%.

MISE A JOUR 17 h 45 | Les 20 premiers bureaux de vote ont été dépouillés (soit 14.93%) - dans l'arrondissement de Verviers, voici la tendance : Ecolo 28,24%, cdH 27,54%, MR 20,37%, PS, 13,96%, PP 2,99%, DéFI 0,84%, PTB 3,78%, Listes Destexhe 0,77%, Wallonie Insoumise 1,02% et Collectif Citoyen 0,48%.

Les premiers résultats proviennent des Cantons de l'Est (Eupen et St-Vith). 

 

À l’occasion des élections du 26 mai 2019, les citoyens sont amenés à renouveler le parlement wallon. Celui-ci comprend 75 sièges, qui se répartissent en fonction des circonscriptions électorales. Pour le scrutin régional, les circonscriptions correspondent aux arrondissements administratifs et le nombre de sièges à pourvoir est proportionnel au nombre d’habitants.

 

 

Les enjeux

La circonscription de Verviers doit envoyer 6 élus sur les 23 sièges à répartir entre les candidats de la province de Liège. Lors des élections de 2014, elle avait envoyé 2 députés MR, 2 députés PS, 1 député cdH et 1 écolo siéger au parlement wallon. Il faudra s’assurer au moins 16,6% des suffrages pour obtenir un élu direct au parlement wallon. Les listes qui n’atteindront pas cette barre n’auront plus qu’à espérer que la mécanique aléatoire de l’apparentement (répartition des sièges entre les différents partis et entre les trois arrondissements de la province de Liège) joue en leur faveur pour décrocher l’un des tickets restant pour Namur.

En 2014, cela avait été une formalité pour le MR et le PS, qui avaient respectivement récolté 30,45% et 24,16% des suffrages. Ce 26 mai, le PS et le MR sont a priori en position de force pour s’adjuger un 2e élu direct. Mais ce serait faire fi d’évolutions majeures dans les différentes formations. Est-ce que les tendances resteront les mêmes qu’il y a cinq ans? Le PS et le MR réussiront-ils à conserver ces deux sièges en balance, face aux plus petits partis ou à Écolo.

Du côté MR, le gros point d’interrogation se pose sur le score de Pierre-Yves Jeholet. Monté en puissance et en visibilité en devenant ministre, une régression signifierait une sanction de l’électeur. Quid aussi du score de la 2e de liste, Christine Mauel, novice en politique, germanophone, et passée au MR au printemps après avoir été présentée dans un premier temps comme tête de liste Écolo?

On ne peut par ailleurs parler de la tête de liste du MR, sans parler de celle du cdH. Marie-Martine Schyns, elle aussi ministre, elle aussi de Herve, représente certainement «un match dans le match». Leur progression respective sera évidemment à comparer. Et surtout, face à la déglingue générale aux élections communales, l’objectif est clairement le maintien pour la ministre sortante.

Du côté d’Écolo, peut-on s’attendre à une poussée verte, malgré la novice en tête de liste Anne Kelleter? La germanophone est totalement inconnue dans la partie francophone de l’arrondissement, elle succède à l’ère Matthieu Daele. Député sortant, celui-ci reste le 1er suppléant. Le score d’Anne Kelleter, vrai point d’interrogation – d’autant que sa candidature et annonce ont été tardives – puisqu’elle a suivi la fameuse Christine Mauel, passée chez les bleus.

Quid des autres partis? Arriveront-ils à gagner l’un des sièges en ballottage?

Alors que le PTB prend son envol, dans l’arrondissement c’est un novice, Samuel Nemes, que l’on retrouve en tête de liste. Et non la personnalité la plus connue à Verviers, Lazlo Schonbrodt, qui est 1er suppléant. Celui-ci avait pour rappel promis de se concentrer sur Verviers, où le PTB a gagné 3 sièges lors des dernières élections.

Est-ce que le Parti populaire gagnera le siège espéré par son chef de file Bruno Berrendorf?

Le Collectif citoyen, les Listes Destexhe ou la Wallonie insoumise feront-ils changer les tendances?

Suivez ici toute l’actualité de ce scrutin, ce dimanche 26 mai.