PROVINCE DE HAINAUT

Les résultats des élections fédérales 2019 en province de Hainaut sont enfin complets: le PS en baisse, le PTB à un cheveu du MR

Les résultats des élections fédérales 2019 en province de Hainaut sont enfin complets: le PS en baisse, le PTB à un cheveu du MR

Georges-Louis Bouchez (à g.), 4e sur la liste MR et Elio Di Rupo (à dr.), tête de liste PS. Les deux partis sont en baisse dans le Hainaut. Photo News

MISE A JOUR A 10h40 | Retrouvez ici les performances d’Elio Di Rupo pour le PS, Denis Ducarme pour le MR, Jean-Marc Nollet pour Écolo, Catherine Fonck pour le cdH, Marco Van Hees pour le PTB…

 

 

 

Les résultats définitifs

 

Bureaux dépouillés: 495/495.

PS: 34,2% (Résultat 2014: 41%).

MR: 15,9% (20,76%).

PTB: 15,6% (5,17%)

Ecolo: 12,3% (5,89%).

cdH: 8% (10,4%).

DéFI : 3,8% (1,95%).

Parti Populaire: 3,4% (4,35%).

Vlaams Belang: 1,1%.

Collectif Citoyen: 1,1%

Listes Destexhe: 1,1%.

Lutte Ouvrière: 0,8% (0,48%).

La Droite: 0,8% (0,92%).

Agir: 0,8%.

Nation: 0,7% (0,51%).

PCB: 0,2%.

 

Projection des députés par parti pour le Hainaut

PS: 8 (-1).

MR: 3 (-2).

Ecolo: 3 (+2).

cdH: 1 (-1).

PTB: 3 (+2)

 

 

Le PS sauve les meubles

 

Si le PS est en baisse dans le Hainaut et que l’aura d’Elio Di Rupo a pâli, elle suffit néanmoins à maintenir les socialistes au-dessus de la mêlée. Ceux-ci font deux fois plus de voix que leur plus proche poursuivant, le MR.

Même s’il perd un peu moins de 7% des voix, le PS ne perdrait à ce stade qu’un seul député. Les ténors du parti ont répondu aux attentes: Ludivine Dedonder, Hugues Bayet, Patrick Prévot, Eric Thiébaut et le fantasque Daniel Sénésael sont (ré)élus. Pour les deux autres sièges, il y a eu du mouvement dans la nuit. Guillaume Farvacque et Anaïs Marbaix, donnés gagnant un temps, sont supplantée par la députée sortante Özem Özlem et la louviéroise Laurence Zanchetta, futur ex-porte-parole du SPW Mobilité.

 

Le MR perdant

 

Pas de quoi fanfaronner pour les libéraux dans le Hainaut. Auteur d’un très bon score en 2014, ils réalisent leur plus mauvaise performance dans la province depuis 2003. Ils sentiront passer la contre-performance à la Chambre puisqu’ils perdent deux députés pour la circonscription hennuyère, n’en conservant que trois.

Ils n’ont jamais envoyé si peu de députés dans le Hainaut dans les années 2000. Les ministres sortants Denis Ducarme et Marie-Christine Marghem sont réélus.

Pendant toute une partie de la nuit, le troisième siège semblait promis au conseiller communal montois Georges-Louis Bouchez, quatrième de la liste mais qui réalisait un score bien plus important que la bourgmestre de Courcelles Caroline Taquin, troisième.

C’était sans compter sur l’effet dévolutif de la case de tête, qui remet Taquin devant Bouchez. Pour ce dernier, la pilule doit être d’autant plus dure à avaler qu’il fait aussi plus de voix que Marie-Christine Marghem, avant attribution des voix en case de tête...

+Bouchez victime d’un «hold-up électoral»?

 

Le PTB troisième parti

 

Le PTB fait une poussée remarquée dans le Hainaut, province dont le centre de gravité s’est un peu plus ancré à gauche. Augmentant de 10%, le PTB rafle trois des 18 sièges hennuyers à la Chambre. La Carolo Sofie Merckx et Roberto D’Amico seront a priori les deux camarades hennuyers du député sortant Marco Van Hees

 

Trois députés pour Ecolo

 

Avec plus de 12% des voix, Ecolo efface sa piètre performance de 2014 et triple son nombre de députés. Mais comme aux élections régionales dans les arrondissements hennuyers, il serait exagéré de parler de vague verte, en comparaison à la performance du PTB.

Jean-Marc Nollet et Marie-Colline Leroy sont assurés de siéger. Le troisième siège s’est longtemps disputé se disputer jusqu’à la fin du dépouillement, avec un avantage pour le 3e de la liste, Albert Vicaire, qui bénéficie de l’effet dévolutif de la case de tête. C’est finalement lui qui siègera à la Chambre, malgré que la quatrième Malika Hamoumi ait obtenu 1885 voix de préférence de plus.

 

Le cdH aux abois

 

Le cdH rétrograde à la cinquième place et passe sous la barre des 10%. Conséquence: il ne devrait obtenir qu’une députée, en la personne de la tête de liste Catherine Fonck. David Lavaux, bourgmestre d’Erquelinnes, y a cru une partie de la soirée, mais le score de son parti est trop court pour lui permettre de siéger. Le cdH n’est arrivé premier parti dans le Hainaut que dans sa commune d’Erquelinnes et celles voisines de Beaumont et Sivry-Rance.

 

DéFI rate son pari

 

Avec 3,8% des voix, DéFI n’a pas réussi à décoller en Hainaut, tout comme dans le reste du pays.