BELGIQUE

Tout savoir sur les élections européennes 2019

Les élections européennes se déroulent en Belgique ce 26 mai.Reporters/DPA

Le 26 mai prochain, plus de 8,1 millions d’électeurs se rendront aux urnes à l’occasion des élections fédérales, régionales et européennes. Zoom sur les élections européennes.

Ce dimanche en Belgique, se tiendront également les élections européennes. Les citoyens sont appelés à élire leurs représentants qui iront rejoindre le parlement européen.

En un clin d’oeil: – 8.167.709 électeurs inscrits.

– 3 assemblées à renouveler: fédérales, régionales et européennes + 3 organes: Communauté germanophone, FWB et le Sénat.

– 150 députés fédéraux; 75 députés wallons; 89 députés bruxellois; 124 néerlandophones; 25 députés germanophones, 21 eurodéputés.

– Les députés sont issus de circonscriptions.

- Le nombre de siège à pourvoir est proportionnel au nombre d’habitants de la circonscription ou du pays.

– Durée d’un mandat: 5 ans

751 députés au Parlement européen

Ces élections se tiendront dans tous les États membres de l’Union européenne entre le 23 et 26 mai. Les 28 pays devront élire les 751 députés qui composent le Parlement européen.

Le pouvoir exécutif sera renouvelé dans la foulée. C’est-à-dire que les chefs d’État et de gouvernement devront se mettre d’accord sur la nouvelle composition de la Commission européenne (soit 28 commissaires) et sur le nom du président qui remplacera Jean-Claude Juncker.

Selon les chiffres, ce sont près de 427 millions de personnes qui sont susceptibles d’aller voter. Susceptible car le vote n’est obligatoire que dans 5 pays: Belgique, Bulgarie, Chypre, Grèce et Luxembourg. Bref autant dire qu’on ne se bouscule pas au portillon. D’ailleurs lors des dernières élections européennes, le taux de participation a été le plus mauvais jamais enregistré en huit élections.

Comme pour les élections belges, la répartition des sièges varie en fonction de la population. Quelques exemples: 79 sièges pour la France, 96 sièges pour l’Allemagne, 54 sièges pour l’Espagne, 73 sièges pour l’Italie, 51 sièges pour la Pologne…

Mais tous ces chiffres ne sont valables tant que le Brexit n’est pas acté. Car la donne changera une fois qu’il sera effectif. En effet, on passera de 751 sièges à 705 sièges. Une partie des sièges britanniques (73) sera supprimée tandis qu’une autre sera redistribuée auprès de la France, l’Espagne, l’Italie et les Pays-Bas.

+ LIRE AUSSI| Les élections qui étouffent l’Europe

21 députés belges

En ce qui concerne la Belgique, elle doit envoyer 21 députés au Parlement. Douze néerlandophones, 8 francophones et 1 germanophone.

Les élections européennes sont organisées en Belgique dans trois collèges électoraux, niveau auquel sont déposées les listes et attribués les sièges: le collège électoral français; le collège électoral néerlandais; le collège électoral germanophone.

Comme pour les autres élections, il y a différentes circonscriptions électorales: la circonscription électorale wallonne (ensemble des cinq provinces wallonnes, à l’exception des neuf communes de langue allemande); la circonscription électorale flamande (ensemble des cinq provinces flamandes); la circonscription électorale de Bruxelles-Capitale (qui correspond à l’arrondissement administratif, bilingue, de Bruxelles-Capitale, formé des 19 communes bruxelloises); la circonscription électorale germanophone (soit la région de langue allemande, composée de 9 communes).

Des dispositions sont aussi mises en place pour les communes à facilités.

Dans le rétro. En 2014, pour le collège électoral français, 12 listes se sont présentées au scrutin européen. Mais ce sont ce sont le PS , MR, Écolo et le cdH qui se sont partagé les sièges. 3 sièges pour le PS et le MR, 1 siège pour le cdH et Ecolo. (Le MR avait remporté un siège supplémentaire au détriment d’Ecolo.)

En pourcentage de voix, les deux partis dominants, le PS et le MR, avaient légèrement amélioré leurs scores (respectivement + 0,2% et + 1,0% des votes valablement exprimés), tandis que le CDH et, surtout, Écolo ont perdu des voix: avec 11,4% (soit – 1,9% par rapport à 2009), le CDH a atteint un minimum historique, tandis qu’Écolo a perdu près de la moitié de ses électeurs (11,7%, soit – 11,2%). ( Source: CRISP)

À l’heure actuelle voici nos 8 représentants francophones: Marc Tarabella, Claude Rollin, Frédérique Ries, Gérard Deprez, Philippe Lamberts, Louis Michel, Marie Arena, Hugues Bayet.

7 listes pour 8 sièges francophones. Pour les élections européennes du 26 mai, 7 listes ont été déposées et acceptées pour le collège français, 8 pour le collège néerlandais et 6 pour le collège germanophone. Les listes du Collège français: MR, PS, Écolo, CDH, Parti populaire, PTB, et Défi.

Les listes MR, cdH, PS sont emmenées par trois anciens présidents de parti: Paul Magnette, Olivier Chastel et Benoît Lutgen.

Au PS, le bourgmestre carolo n’a par contre pas l’intention d’entamer une carrière européenne, il cédera sa place à Marc Tarabella son premier suppléant, déjà député européen.

Au MR, Louis Michel et Gérard Deprez, députés, ne se représentent plus, tout profit pour Olivier Chastel, Frédérique Ries.

Chez Ecolo, Philippe Lamberts rempile à la tête.

Au CDH, Claude Rolin, ne se présente plus, tout profit pour l’ancien président du cdH.

Il y a actuellement 8 groupes politiques au Parlement européen. Comme pour les élections belges la durée du mandat est de 5 ans.