CHAUDFONTAINE

Viol collectif diffusé sur Snapchat: trois autres suspects recherchés par la police

Viol collectif diffusé sur Snapchat: trois autres suspects recherchés par la police

Illustration BELGA

Alors que sept jeunes ont été arrêtés pour un viol en réunion sur une jeune fille dans une habitation de Chaudfontaine, les enquêteurs seraient encore à la recherche de trois autres individus.

L’enquête progresse concernant le viol collectif d’une jeune fille à Chaudfontaine dans la nuit du 30 au 31 mars et la diffusion d’images de cette agression sexuelle sur le réseau social Snapchat.

Alors qu’on pensait que les auteurs, âgés de 13 à 18 ans et arrêtés par la police, étaient au nombre de sept, on apprend ce matin dans les colonnes du groupe Sudpresse que la justice liégeoise serait à la recherche de trois autres individus, soit en tant qu’auteurs du viol, soit en tant que témoins des faits. Ils seraient donc dix suspects au total et certains seraient connus de la justice.

Par ailleurs, on en sait désormais plus sur les circonstances du viol. Les faits se seraient déroulés dans l’habitation du plus jeune des suspects, alors que celui-ci fêtait ses 13 ans. Sous l’influence d’alcool et de stupéfiants, les agresseurs avaient profité de la perte de connaissance de la jeune victime pour la déshabiller et abuser d’elle durant plusieurs heures.

Ceux-ci avaient ensuite envoyé des images du viol à leurs amis via Snapchat.