30 mois de prison pour Dodo la Saumure dont 15 ferme

Dodo la Saumure AFP

Dominique Alderweireld alias Dodo la Saumure a été condamné à 30 mois de prison dont 15 ans ferme.

Dominique Alderweireld alias Dodo la Saumure a été condamné à 30 mois de prison dont 15 mois ferme, pour participation à une organisation criminelle, exploitation de maisons de prostitution et traite des êtres humains par la violence, l’intimidation, les menaces et la corruption.

Il a également écopé d’une amende de 60.000 euros, tandis que 409.164 euros ont été saisis.

En 2011, la police avait perquisitionné plusieurs bars de Dominique Alderweireld dans le cadre de l’enquête visant l’homme politique français Dominique Strauss-Kahn.

Bien qu’il ait été blanchi dans ce dossier en 2015, il est «clairement apparu qu’il était question de traite des êtres humains» dans les bars du prévenu de la région de Tournai où officiaient des ressortissantes étrangères pour la plupart en séjour illégal, a détaillé le parquet, qui avait requis une peine de 10 ans.

Dominique Alderweireld, déjà condamné pour des faits similaires, avait, lui, souligné que ces filles travaillaient de leur plein gré dans ses établissements.

Le tribunal a estimé que l’ensemble des cas de traite ne pouvaient être établis et a prononcé une peine de 30 mois dont la moitié avec sursis. La défense n’exclut pas d’aller en appel, a indiqué Me Notebaert.

Onze autres prévenus, parmi lesquels des gérants des bars de Dominique Alderweireld, ont écopé de peine de quatre à dix-huit mois, mais ont été acquittés de traite des êtres humains. Au total, plus de 2,3 millions d’euros ont été saisis.