Élections communales: soupçon de fraude à Molenbeek

Un soupçon de fraude lors des élections communales pèse sur la Commune de Molenbeek. BELGA

Des candidats molenbeekois auraient-ils tenté de frauder lors des élections communales? C’est en tout cas la question que soulève un rapport, très étayé, de nos confrères de la RTBF.

Peu après les élections communales d’octobre dernier, plusieurs élus molenbeekois auraient passé en revue les documents électoraux tels que les PV des présidents de bureaux. Ce qu’on y découvre est pour le moins surprenant, puisque les éléments collectés dans 25 bureaux de vote de la commune ont amené ces élus à mandater un cabinet d’avocats, en le chargeant de rédiger une réclamation en vue de faire annuler le résultat des élections. «Pourtant, au moment de déposer la réclamation auprès du collège juridictionnel, seul le conseiller communal cdH Ahmed El Khannouss était encore en lice. Les autres partis s’étaient retirés, peut-être soucieux de ménager leurs relations avec le PS, bénéficiaire présumé de plusieurs irrégularités», précise la RTBF.

Mais de quelles irrégularités parle-t-on? Il s’agirait notamment de fraude médicale. Le Docteur Patrick Bacart, également candidat sur la liste PS-SP.a, aurait signé 32 certificats médicaux attestant d’une (prétendue) incapacité de se rendre au bureau de vote.

Par ailleurs, 134 personnes auraient été admises à voter par procuration sans disposer des autorisations prévues par le Code électoral.

Certains électeurs ont également voté à deux reprises, tandis que d’autres ont été autorisés à voter, alors qu’ils n’en avaient tout simplement pas le droit.

Suite à cette enquête, Ecolo demande, par la voix du député et coprésident régional Ecolo Alain Maron, «que le rapport mentionné dans la presse soit rendu public et transmis au Parquet. Nous demandons également au Ministère de l’Intérieur de renforcer les procédures de contrôle dans la commune en vue du prochain scrutin. »