ÉLECTIONS 2019

Élections 2019: suivez les résultats des élections fédérales et des européennes en direct; De Wever reconnaît une défaite, le Vlaams Belang gagne 15 sièges

Élections 2019: suivez les résultats des élections fédérales et des européennes en direct; De Wever reconnaît une défaite, le Vlaams Belang gagne 15 sièges

Bart De Wever va rester incontournable malgré le recul de la N-VA. BELGA

Mise à jour 01h07 – Ce 26 mai a été marqué par la forte progression du Vlaams Belang à la Chambre. La N-VA est en recul mais reste le parti le plus fort. Côté wallon, c’est le PS qui garde la main même si en net recul. Le PTB comme Écolo et Groen sont en hausse.

 

élections fédérales: ce qu’il faut savoir

 

 

Mise à jour 01h07

 

 

Bureaux dépouillés: 6573/6724

 

 

Le Vlaams Belang devient 2e parti en Flandre et progresse de près de 8%. Il obtient 18 sièges à la Chambre.

 

 

La N-VA arrive en tête mais perd 4% par rapport à 2014.

 

 

Le PS reste premier parti francophone malgré un net recul.

 

 

Écolo et le PTB réalisent d’importantes percées.

 

Les sièges:

Écolo et PTB en forte hausse, le PS premier parti francophone à la Chambre: forte progression écologiste, de 5 à 12% selon les circonscriptions, et poussée substantielle du PTB, le parti socialiste restant, en dépit de reculs parfois nets, le premier parti francophone.

Les socialistes restent la plus grande famille politique Avec 29 sièges, PS et sp.a demeurent la première famille politique du pays devant les libéraux du MR et de l’Open Vld (26 sièges).

Le MR se maintient: en recul également, le MR se maintient à la deuxième position francophone.

Les autres francophones: le cdH est également en baisse, DéFI maintenant sa position à ce stade du dépouillement. Le PP perdrait son unique siège.

Quelle coalition? La coalition suédoise (MR, CD&V, Open Vld et N-VA) n’a plus de majorité, même avec l’appui du cdH.

Retard des dépouillements en Wallonie: La Wallonie a dû faire face à des problèmes d’encodage qui fait prendre beaucoup de retard aux résultats.

La fête au Vlaams Belang qui veut prendre ses responsabilités: le parti d’extrême droite est le grand vainqueur de la soirée avec une amélioration de près de 12%. Son président Tom Van Grieken a déclaré «vouloir prendre ses responsabilités». Il a tendu explicitement la main pour diriger. Il a annoncé son intention de rencontrer les autres partis flamands dès ce lundi. Il n’a pas évoqué l’existence du cordon sanitaire et a estimé comme «possible» une coalition avec la N-VA.

Bart De Wever reconnaît la défaite: «Nous avons perdu ces élections» a déclaré Bart De Wever ce soir qui a salué la victoire du Vlaams Belang.

«Nous restons le plus grand parti en Flandre» a ajouté le président de la N-VA.

«La N-VA va prendre l’initiative au niveau flamand mais va attendre l’initiative du roi au niveau fédéral mais nous disons clairement une chose: on ne peut pas faire un gouvernement sans majorité en Flandre. Nous n’allons jamais permettre cela».

Un dimanche brun: les réactions des politiciens wallons et bruxellois vont dans le même sens. Le score de Vlaams Belang inquiète. Maxime Prévot, président du cdH, nous confiait que la formation d’un gouvernement serait encore plus compliqué qu’attendu.

 

+ Cliquez ici pour lire notre direct

 

 

À LIRE AUSSI

+ Les élections régionales en direct

+ Bruxelles: toutes les infos sur les régionales et sur les fédérales

+ Brabant wallon: toutes les infos sur les régionales et sur les fédérales

+ Hainaut: toutes les infos sur les régionalesà Charleroi-Thuin, à Huy-Waremme, à Verviers et sur les fédérales

+ Liège: toutes les infos sur les régionalesà Liège, à Tournai-Ath-Mouscron, à Mons-Soignies-La Louvière et sur les fédérales

+ Luxembourg: toutes les infos sur les régionales et sur les fédérales

+ Namur: toutes les infos sur les régionales et sur les fédérales

 

 

Le contexte

 

Plus de 8,1 millions d’électeurs se rendent aux urnes à l’occasion des élections fédérales, régionales et européennes. Au niveau fédéral, le parlement est constitué de deux chambres: la Chambre des représentants et le Sénat. 150 députés vont ainsi être élus: 48 proviendront de Wallonie, 87 de Flandre et 15 de la circonscription de Bruxelles-Capitale.

Afin que la composition du parlement reflète la réalité géographique de la Belgique, le territoire a été découpé en circonscriptions électorales. Les circonscriptions correspondent aux arrondissements administratifs de chaque province pour les élections fédérales (les 10 provinces et Bruxelles).

Voici le découpage: Bruxelles – Capitale: 15; Brabant Wallon: 5; Hainaut 18; Liège 15; Luxembourg 4; Namur 6; Anvers 24; Flandre Orientale 20; Flandre Occidentale 16; Brabant flamand: 15; Limbourg 12. Ainsi 15 députés sont élus à Liège alors qu’il n’y en a que 4 dans le Luxembourg.

En 2014, c’est la N-VA qui avait été le premier parti de Belgique avec plus de 20% des votes. Suivi par le PS, 11,67% et par le CD&V 11,61%. En terme de sièges cela correspond: 33 sièges pour la N-VA; 23 sièges pour le PS; 20 sièges pour le MR; 18 sièges pour le CD&V; 14 sièges pour l’Open VLD; 13 sièges pour la SP.A; 12 sièges pour Écolo-Groen; 9 sièges pour le cdH; 3 sièges pour le Vlaams Belang; 2 sièges pour DéFI; 2 sièges pour le PTB; 1 siège pour le PP.

 

Les Belges de l’étranger votent massivement Écolo à la Chambre

 

Les Belges qui votaient à l’étranger pour le désignation des députés fédéraux ont plébiscité les écologistes dans les circonscriptions wallonnes et bruxelloise, selon les résultats diffusés ce dimanche. Avec un score qui tourne autour des 30%, Écolo est en tête partout sauf en Brabant wallon.

 

élections européennes: ce qu’il faut savoir

 

Crédité d’une percée en Flandre, le Vlaams Belang devrait passer d’un à trois sièges au Parlement européen, quand Écolo doublerait la mise, tandis que le PTB ferait son entrée dans l’hémicycle strasbourgeois, selon des résultats quasi-complets diffusés peu après 23h.

Avec une progression de 12,55% en Flandre, la liste de Gerolf Annemans, eurodéputé VB sortant, devrait envoyer à Strasbourg deux élus supplémentaires.

Écolo, qui rêvait de faire de même, devrait se contenter de deux sièges (+1). Quant à Groen, il ne parvient pas à glaner un siège de plus que son unique siège actuel.

A l’extrême gauche, le PTB fait son entrée au Parlement européen et ralliera la Gauche unie européenne (GUE).

Les perdants sont la N-VA, qui passe de 4 à 3 sièges, l’Open Vld et le MR, qui perdent chacun un siège, ainsi que le PS, qui perd aussi un élu. Ces trois derniers partis devraient se contenter de deux eurodéputés chacun, tout comme le CD&V, qui stabilise.

Statu quo également pour le cdH et son parti frère germanophone le CSP, qui garderaient chacun un siège européen. Le sp.a a fait de même.

Le dépouillement était complet à plus de 95%.

 

Les journalistes de L’Avenir et lavenir.net se mobilisent pour vous informer en live sur l’évolution des scrutins. Retrouvez au fil de la journée l’ensemble des tendances, décryptages et résultats dans notre direct, ci-dessous.