ARRONDISSEMENT TOURNAI-ATH-MOUSCRON

Les résultats des élections régionales 2019 sur le triple arrondissement de Tournai-Ath-Mouscron

Mise à jour à 8 h | Retrouvez ici les performances de Rudy Demotte, Serge Hustache et de Fatima Ahallouch pour le PS, Jean-Luc Crucke pour le MR, Bénédicte Linard pour Écolo, Mathilde Vandorpe pour le cdH, de Jori Dupont pour le PTB, etc.

Les résultats pour le triple arrondissement de Tournai-Ath-Mouscron

Le PS est le premier parti sur la circonscription de Tournai-Ath-Mouscron. Les socialistes recueillent 28.78% des voix mais perdent 6.90 points de pourcentage par rapport au scrutin de 2014. Rudy Demotte et Fatima Ahallouch sont élus.

Le MR arrive deuxième (21.69%), lui aussi en perte de vitesse (-5.32%), dans cette circonscription qui envoie sept représentants au Parlement de Wallonie. Jean-Luc Crucke et Alice Leeuwerk.

Ecolo est en troisième position (14.53%), en nette progression (+6,16%); Bénédicte Linard est élue; tout comme le PTB (11.46%, +8.22%) qui se trouve juste devant le cdH (10.77%, -5.76%). Mathilde Vandorpe garde son siège. Jori Dupont est élu pour le PTB.

Le Parti populaire (3.01%) et Défi (3.23%) viennent ensuite, devant Collectif Citoyen (1.88%) et le parti animaliste DierAnimal (1.96%).

Avec la nouvelle découpe des circonscriptions électorales en Hainaut, les communes de Lessines, Silly et Enghien (ex-arrondissement de Soignies) intègrent le triple arrondissement de Tournai-Ath-Mouscron. Les vingt-trois communes de Wallonie picarde sont ainsi, à la satisfaction générale, rassemblées dans la même circonscription. Le nombre de députés régionaux à élire reste toutefois de sept, l’apport démographique des trois nouvelles communes n’étant pas suffisant pour en obtenir un huitième.

Politiquement, on peut déjà affirmer qu’il y aura un rééquilibrage des forces en présence. En 2014, avaient été élus 3 PS, 2 MR, 2 cdH et donc 0 Écolo. Cette fois, même si les sondages leur paraissent un petit peu moins favorables ces dernières semaines, les Verts auront forcément un siège (l’Enghiennoise Bénédicte Linard).

Alors, quelle formation en perdra un? A priori le cdH devrait n’en conserver qu’un (Mathilde Vandorpe), comme cela avait été le cas en 1999.

Le PS, emmené par Rudy Demotte, et le MR, par Jean-Luc Crucke, paraissent en mesure de conserver leurs 3 et 2 sièges. Seraient ainsi élus Fatima Ahallouch et Serge Hustache, d’une part, Alice Leeuwerck, d’autre part.

Mais attention quand même: pour les socialistes comme pour les réformateurs, le dernier siège sera fortement tributaire de l’apparentement (totalisation des voix obtenues en Hainaut, puis distribution par partis et ensuite par arrondissements). Ce calcul, le plus juste globalement, a déjà entraîné des surprises «localement». Et donc, en Wallonie picarde, une surprise n’est pas à exclure au profit d’Écolo (Simon Varrasse), voire du cdH (Philippe Duvivier) ou encore d’un parti qui n’a pas d’élu pour l’instant comme le PTB (Jori Dupont) ou DéFI (Emmanuel Cornette).