Le Patro de Florennes souffle cette année ses 130 bougies. C’est donc devenu une véritable institution dans la Cité des Ducs et toutes les générations d’aujourd’hui ont pu, un jour ou l’autre y être accueillies.

L’association est aujourd’hui animée par Olive Derbaudrenghien qui aime rappeler tous les bienfaits des activités de ce genre pour les enfants et pour la jeunesse: «Le Patro, c’est toute une équipe qui vit ensemble des choses merveilleuses. Chacun peut y grandir et s’y développer». Depuis l’origine, le Patro florennois a comporté une branche filles et une branche garçons, avec une séparation assez nette entre les deux: le Patro Marie Immaculée et le Patro Saint Joseph. Mais les choses ont évolué depuis lors. Comme nous le confie la présidente: «D’ici deux ans, le Patro de Florennes sera totalement mixte, il l’est presque déjà aujourd’hui.» Actuellement, le Patro de Florennes est composé d’une centaine d’enfants, dont 60 filles et 40 garçons. Ils se répartissent dans les sections suivantes: les Poussins (animation: Julie Noël et Jordan Valquenart), les Benjamins (Olive Derbaudrenghien et Dylan Mahieu), les Etincelles (Maeva Fontaine), les Chevaliers (Valentin Maillien et Dylan Patron), les Alpines (Sellina Michiels) les Conquérants (Jo Vandenberghe), les Grands (Mateo Liban) et les Aventuriers (Celine Huet). Le Patro de Florennes se réunit dans son local, en face de l’ancien Institut Saint-Joseph, tous les dimanches de 14 heures à 17 heures 30. Récemment le Patro a organisé une grande fête pour ses 130 ans dont le thème était «Le pic-vert est coincé dans le monde de Mario». Il a remporté un beau succès. Cette année ils organiseront leur grand camp à Brisy dans le commune de Gouvy, en Ardenne.