William Sheller en concert

William Sheller

Un Homme Heureux» ou encore «Oh j’cours tout seul». Deux tubes de William Sheller. Celui qui se destinait à être musicien classique devient finalement chanteur suite à sa rencontre avec Barbara, qui lui avait confié les arrangements de son album La Louve.

Vingt ans après avoir quitté la scène, il remonte sur les planches du Centre culturel de Spa pour deux concerts exceptionnels ce 2 juin avec ses 18 musiciens. Et s’il reprend le micro à l’âge de 74 ans, c’est bénévolement. C’est entièrement pour Iseult, l’épouse d’Éric Gertsmans, violoniste altiste qui l’a accompagné depuis 1985 lors de ses concerts. Atteinte du syndrome de «la Queue de Cheval», Iseult ne conserve qu’une certaine mobilité. Un fauteuil roulant est nécessaire à son autonomie mais le couple ne peut supporter la charge de cet achat. Les 18 musiciens qui ont fait l’Olympia 95 et le Théâtre des Champs-Élysées avec William Sheller ont répondu à l’appel d’Éric pour ce concert symphonique. «J’étais extrêmement émue quand William Sheller et tous les musiciens ont accepté de venir jouer bénévolement, a confié Iseult à l’un de nos confrères de l’Avenir. J’en ai eu le souffle coupé d’émotion».

En 1985, Éric Gertsmans devait jouer 120 dates avec Sheller, il en jouera plus de 500. En alternance avec l’Orchestre philharmonique royal de Liège, le violoniste a joué à ses côtés durant 30 ans dans «toutes formules: quatuor, symphonique et enregistrement des CD». À Spa, les 18 musiciens reprendront avec William Sheller les incontournables tubes de celui-ci et rendra aussi un hommage à Barbara.